La dissolution du comité directeur de la Mauritius Football Association (MFA) et la mise sur pied d’un comité intérimaire sous l’égide la FIFA afin d’assainir la situation du football mauricien, résolument terni par le scandale des allégations de matches truqués en Second Division League. Voilà ce que réclame d’urgence l’opposition, désormais connue comme « l’alternance » du football local, lors d’une conférence de presse tenue hier après-midi à l’hôtel Le Saint Georges.
Mario Monty a pris la parole brièvement pour indiquer que le groupe avait décidé de confier le leadership à Anwar Elahee. Le dirigeant du Petite Rivière-Noire FC a aussi exprimé sa gratitude envers le gouvernement pour son implication dans l’organisation du 63e Congrès de la FIFA tenue les 30 et 31 mai dernier au Swami Vivekananda International Convention Centre.
Anwar Elahee a dans la foulée poursuivi son intervention. Le manager general de l’ASPL 2000 a laissé entendre qu’une cacophonie règne au sein de la MFA avec notamment une affaire entrée en cour et une déposition au CCID. « On ne sait plus où on va. L’heure est venue de dissoudre le comité directeur, qui n’est plus crédible. Le président de la MFA, Vinod Persunnoo, est en minorité dans le comité. La MFA est en déficit. Le mieux est de mettre sur pied un comité intérimaire sous l’égide de la FIFA », a-t-il fait ressortir.
Revenant sur les allégations de matches truqués, Anwar Elahee a estimé que cette affaire est très grave, d’autant que le président a reconnu avoir tenu une telle discussion avec le président de Stanley United. « C’est impensable et le président doit répondre de ses actes. Qui plus est, la MFA n’a pas jugé utile de mettre immédiatement sur pied un Fact Finding Committee. Elle a joué avec le temps en raison du Congrès FIFA. »
Le leader du groupe d’alternance a parlé de la tenue de l’assemblée générale qui doit être organisée en septembre prochain comme le stipulent les statuts, ratifiés en août 2012. « La MFA est presque sans direction. Les dirigeants de clubs se posent des questions sur l’organisation de l’assemblée générale. On se demande dans  de telles conditions comment la MFA pourra respecter son engagement. De toute évidence, elle n’aura pas le choix que d’organiser l’assemblée générale en septembre », a-t-il ajouté.
Les autres membres du groupe d’alternance présents à cette conférence de presse sont  Nazir Bowud, Vinod Busviah, Samuel Compty et Arvind Bhojun.