Un but de Gurty Calembé a permis au Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) d’empocher les trois points aux dépens d’un Savanne SC plus que jamais en déclin, hier au stade Germain-Comarmond, dans le cadre de la sixième journée de la Premier League de football.
La bande à Jean-Pierre Patate continue sur sa bonne lancée. Après sa victoire 2-0 une semaine auparavant contre le Cercle de Joachim, hier, face à une équipe de Savanne toujours à la recherche de ses repères, la formation de l’Ouest décroche une courte mais très importante victoire. Ainsi, grâce à cette réussite, les coéquipiers de Stephane Pierre consolident leur troisième place au général derrière le CSSC et l’ASPL 2000.
Le PRNFC a ouvert le score à la 23e minute de jeu grâce à Gurty Calembé. Plutôt discret lors des trois dernières rencontres, il s’est mis en évidence hier. Héritant d’une balle dans l’axe, le buteur de l’équipe de l’Ouest, après un contrôle, décocha un tir foudroyant qui ne donna aucune chance à Jean-Paul Ammomoothoo.
« Je suis très heureux de cette victoire. Notre objectif a été atteint. Toutefois, vu la physionomie de la rencontre, mon équipe aurait dû s’en sortir avec un meilleur score. Fort heureusement que les joueurs ont su gérer ce mince avantage », fait ressortir l’entraîneur du PRNFC. Ses joueurs se sont en effet procuré plusieurs bonnes occasions, à l’image de ce même Calembé, libre de tout marquage, qui ne put ajuster sa tête décroisée sur une transversale d’Andy Patate (40e).
Juste avant la pause, le Savanne SC rata pourtant l’occasion de remettre les pendules à l’heure. Sur une réaction rapide, Andy Amédia vit son tir appuyé détourné de justesse par un David Moutou bien inspiré (45e). Les protégés de France Pierre ont tout donné pendant la seconde tranche pour tenter de revenir au score avec notamment Wesley Laboucherie et à nouveau Andy Amélia, mais sans succès.
Le PRNFC a par la suite pris le contrôle du match, empêchant à l’adversaire de développer son jeu. Une tactique qui s’est avérée payante pour la bande à Jean-Pierre Patate, qui a préservé son fragile acquis de 1-0 jusqu’au bout. Le PRNFC avait aussi obtenu deux occasions nettes par l’entremise de Francis Maminiaina (66e) et Benjamin Leu (76e), mais ces derniers n’ont pas su les concrétiser.