L’USBBRH 2019/2020 à la conquête du titre en D1

Quel amateur de ballon rond n’a pas entendu parler de l’Union Sportive de Beau Bassin Rose-Hill (USBBRH). Ce club qui a longtemps régné sur la scène locale, était rentré dans les rangs ces dernières années faisant face à des situations compliquées, autant sur le plan sportif que celui de la gestion des affaires du groupe. Toutefois, grâce à un nouveau groupe de dirigeants, le club des Villes Sœurs gravit petit à petit les échelons et tente de se repositionner sur l’échiquier du sport mauricien.

Depuis trois saisons, le club de football de l’USBBRH a trouvé l’oiseau rare en la personne de Roland Espiègle, coach de l’équipe. Après avoir raté, lors de la saison 2017/18, la promotion en Division 1 par un point (les promus étaient Upper Vale SC et Port-Louis Black Horns), les rouge et blanc ont décroché le titre la saison passée, en grande partie grâce au coaching d’Espiègle, soutenu dans son action par Shakeel Goburdhun, président de la Commission football de l’USBBRH.

« Lorsque j’ai accepté de rejoindre l’Union Sportive, j’étais surtout séduit par le projet concret vers l’avenir de ce club. De là, j’ai débuté la mi-saison de D2 (2017/18), mais nous sommes passés à un doigt de la promotion. 2018/19 a été la nôtre avec un sacre logique. Autour de mon staff technique, nous voulons donner principalement la chance aux jeunes de la localité, comme cela se faisait dans les précédentes années. Nous avons remporté le championnat junior, mais à la base, l’objectif était de redynamiser ce club afin que nous puissions renforcer l’équipe première », nous déclare Espiègle.

Jason Tailly, un des cadres de la formation des Villes Soeurs

Depuis le début du championnat, le club des Villes Sœurs s’est installé dans le fauteuil de leader de la D1 avec un bilan de trois victoires, un nul et une défaite. « L’équipe est très jeune mais les joueurs ont du caractère. Le début de la ligue a été jusqu’ici positif, mais il y a beaucoup de choses à améliorer. Nous aurions pu éviter la seule défaite concédée, mais le manque de concentration a joué contre nous. J’ai eu la chance de voir grandir mes joueurs et la confiance s’est vite installée car ils connaissent mes méthodes d’entraînement », fait-il ressortir.

Alors que plusieurs joueurs ont été convoités durant le mercato par des clubs de Super League, leur choix pour rester dans l’USBBRH est simple pour Roland Espiègle. « Lorsqu’un joueur donne le meilleur de lui-même et qu’il délivre de bonnes performances, c’est normal qu’il soit convoité ailleurs. Mais aura-t-il, par exemple, une place de titulaire acquise d’avance ?. Ce sont ce genre de facteurs que les joueurs doivent prendre en considération. Ici nous avons un projet bien défini, et la majorité de mes joueurs sont fidèles à ce maillot », renchérit le coach de l’USBBRH.

Les coéquipiers de Jason Tailly, peuvent compter sur leur gardien de but et capitaine (24 ans), lequel a su imposer son leadership dans le vestiaire et son expérience sur le terrain. « Cela fait cinq ans que je porte le maillot de l’USBBRH, et mon souhait est de rejoindre la Super League avec mon club,. Actuellement, il n’y a aucune équipe des Villes Sœurs chez l’élite. Nous avons le potentiel pour y accéder mais nous devons prendre chaque match comme une finale. De là, nous pourrons croire en nos chances ». A noter que Tailly, a représenté Maurice lors de la COSAFA U20 en 2012. « Comme chaque footballeur mauricien, mon souhait c’est de porter le maillot du Club M. J’espère qu’un jour cela se réalisera », soutient le gardien.

Il y a également l’aspect administratif du club, géré par Shakeel Goburdhun. « Comme chaque club, il y a diverses opinions et parfois la gestion devient compliquée. Mais les obstacles n’ont fait que renforcer l’équipe,. Nous avançons dans la bonne voie. Nous essayons d’encadrer dans les meilleures conditions notre effectif et je suis serein pour l’avenir du club », conclut le président de la Commission de football de l’USBBRH. Comme chaque sans l’appui des sponsors, les projets qu’ils veulent réaliser ne pourront être réalisés. Cette formation des Villes Sœurs, a la chance d’avoir à ses côtés, Sunny Food Canners, Lux Consult et RBRB Construction.

Roche-Bois Youth Club Academy

Une section féminine bientôt ouverte

L’Académie de Roche-Bois Youth Club lancera le 5 février une section féminine destinée aux filles âgées entre 10 à 13ans. Afin de continuer d’encadrer les jeunes de la localité, c’est Christopher Caserne et Jean Noel Foy qui seront les formateurs. Les enregistrements peuvent se faire à travers la page Facebook  Academy Roche Bois Bolton City, ou les intéressés peuvent contacter le 5 9238650 du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30.