Petite Rivière-Noire FC et le Cercle de Joachim se sont neutralisés (2-2) dans un match en retard de la 6e journée de la Premier League de football hier soir au stade Germain-Comarmond. Ce nul ne fait qu’arranger les affaires de l’AS Rivière-du-Rempart, qui conserve toujours le fauteuil de leader et qui compte un match en main.
Le Cercle de Joachim n’a certes pas pu s’emparer du fauteuil de leader, mais l’équipe curepipienne, réduite à dix après l’exclusion de son gardien Orwin Castel à la 42e minute, a su préserver son score de 2-2. Les quatre buts ont été marqués en 28 minutes.
Joachim s’est démarqué avec un but de José Tojoairina de la tête sur un centre millimétré du latéral droit Fabien François (1-0, 3e). Mais les Curepipiens n’ont pas eu trop de temps de savourer l’ouverture puisque les joueurs de Twaleb Fatemamode sont revenus dans la partie six minutes plus tard sur un tir croisé à ras de terre de Barzerque sur une balle en profondeur de Stéphane Pierre (1-1, 9e).
L’équipe de l’Ouest allait même prendre l’avantage lorsque son attaquant Gurty Calembé reprit victorieusement un centre de Hemant Sookroo sur la droite qui ne donna aucune chance à Orwin Castel (2-1, 12e).
On pensait que Petite Rivière-Noire allait contrôler la rencontre, mais sur un contre, Joachim parvint à égaliser. Sur un mauvais renvoi de Louis Lahache sur un bolide de Denis Dookee, le Malgache Ali en profita pour pousser le ballon dans les filets (2-2, 28e).
Les deux équipes ont tour à tour pris un ascendant mais sans pour autant arriver à concrétiser les occasions. Joachim a été réduit à dix après l’exclusion d’Orwin Castel qui, sous pression, a dégagé le ballon de la main en dehors de la surface sur une attaque ménée par Gurty Calembé et Andy Patate.
« L’expulsion de Castel était un coup dur. Il fallait jouer une mi-temps à dix face à une équipe offensive. Mais la solidarité a prévalu au sein du groupe. Je félicite mes joueurs qui ont résisté jusqu’à la fin. Nous étions venus pour une victoire, nous repartons avec un nul qui n’est pas mauvais dans l’ensemble », a déclaré Bruno Randrianarivony.
Au terme de la rencontre, le corps arbitral a été pris à partie du fait que la formation de l’Ouest estimait qu’elle aurait dû bénéficier d’un penalty dans les dernières minutes. « Je suis un peu déçu. L’arbitrage ne nous a pas été favorable. Je dois dire que notre adversaire a bien joué le coup. Mais je pense qu’on méritait mieux », estime Twaleb Fatemamode.
Dans les deux autres matches au programme hier, le Curepipe Starlight SC a battu les PAS Mates 5-4 à Anjalay alors que Pamplemousses a pris le dessus (3-2) sur l’Entente Boulet Rouge-Riche Mare Rovers à Auguste-Vollaire.