Le Cercle de Joachim a stoppé la marche triomphale de l’ASPL 2000. Les deux équipes se sont en effet séparées sur le score de parité 1-1 samedi à l’occasion du match considéré comme le sommet de la quatrième journée de la Premier League de football. Fin de série pour l’ASPL 2000. Après trois victoires consécutives, les protégés de Joe Tshupula sont redescendus sur terre. Mais l’entraîneur estime qu’il faut maintenant penser à l’autre match. « Nous avons réalisé un des trois résultats possibles en football. Ce n’est pas le plus mauvais mais ce n’est pas le meilleur non plus. Toujours est-il que nous restons invaincus. Cela dit, nous n’avons probablement pas fait la différence lorsque les occasions s’étaient présentées devant nous. Mais j’ai dit aux joueurs qu’il faut oublier ce résultat et se concentrer sur notre prochaine sortie. Quoi qu’il en soit, on est coleaders », fait ressortir l’entraîneur port-louisien. Cinq minutes avant la pause, l’ASPL 2000 a pris un but sur un penalty, transformé par le défenseur de Joachim Denis Dookhee, sur une faute de main du capitaine Jiovani Jubeau dans la surface. Toutefois, Fabien Pithia devait remettre les pendules à l’heure à la 55e minute suite à une action rondement menée par Jonathan Ernest, entré à la mi-temps à la place de Ben Abdou. Après cette égalisation, l’équipe port-louisienne s’est montrée légèrement plus dangereuse et s’est même procuré quelques occasions. Mais ni Fabien Pithia ni le Malgache Andry Lalaina n’arriveront à faire la différence. « Nous avons fait un bon match. Mais avec un peu plus d’application nous aurions pu faire un meilleur résultat. Je sens que l’équipe commence à progresser. Les joueurs appliquent le jeu basé sur le collectif. Nous sommes toujours à la recherche d’une première victoire dans ce championnat. Ce sera le déclic pour l’équipe », déclare l’entraîneur curepipien, Bruno Randrianarivony. Ce nul fait que l’ASPL 2000 partage le fauteuil de leader avec le Curepipe Starlight SC, vainqueur 1-0 du Petite Rivière-Noire FC.