Annulée lundi dernier par faute de quorum, la réunion tant attendue sur les conclusions du Forensic Report sur l’utilisation des fonds pour le Goal Project 2 et 3 a eu lieu mercredi avec 10 des 12 membres du comité directeur de la MFA. Loin d’être une réunion houleuse, cette rencontre a été, une fois n’est pas coutume, une occasion pour le bureau de la MFA de dégager un consensus. Celui qui consiste à demander à l’auteur de l’audit, Roshi Badain, d’Insight Forensics Ltd, l’élaboration des «charges» contre tous ceux qui ont été trouvés coupables de malversations dans l’utilisation des fonds sous Goal 2 et 3. Une fois les «charges» établies, les membres de la MFA se ont convenu à une action au CCID pour toute enquête policière.
La situation à la Football House quant  à ce rapport a grandement évolué. Le tapage fait autour par le vice-président, Anoop Madhow, a fini par soulever la conscience de tout le monde au sein de ce comité par ce qu’on peut désormais appeler «une dilapidation des fonds qui appartiennent au football mauricien». En effet, l’argent obtenu de la FIFA sous Goal 2 et 3, y compris celui qui sera donné à la MFA sous Goal 4 et 5 est de l’argent qui appartient, avant tout et surtout,  au football. A ce titre, ceux qui ont dirigé ou qui continuent à diriger le football mauricien ne peuvent pas se permettre d’agir comme indiqué dans ce rapport.
«Je le répète encore une fois la MFA ne peut pas avoir dépensé Rs 25 000 pour rien. Je me réjouis de la décision que les membres du comité ont pris pour demander à M. Badin de formuler les charges contre ceux qui sont trouvés coupables dans cette affaire. Par la suite, la police fera son travail», a soutenu à Week-End le vice-président de la MFA.  Selon les  renseignements de Week-End, les «charges» que doit formuler Roshi Badain ne seront qu’une formalité, car lorsque ce dernier avait soumis son rapport,l’Insight Forensics Ltd avait aussi fait cet exercice.
Mercredi dernier, les membres du board de la MFA n’ont pu prendre connaissance de ces «charges» car les notes de réunion se trouvaient en la possession du secrétaire, Bhurdwaz Mungar, qui était absent de la réunion. La logique voudrait que cette démarche ne soit qu’une formalité. Il va sans dire que cette semaine ne s’annonce pas de tout repos pour beaucoup à la Football House.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Congrès de la FIFA
Une réunion décisive ce mardi?
Rien n’est encore joué ni gagné sur la délégation qui représentera la MFA au prochain congrès de la FIFA, qui se tiendra à Budapest le 24 mai prochain. Après les âpres discussions lors de la réunion de mercredi dernier lorsque ce dernier item à l’agenda a été évoqué lors de la réunion, il est à savoir que le vice-président de la MFA a formulé le voeux que ce soient des membres n’ayant jamais assisté au congrès de la FIFA, à l’image de Nanda Kistnen, qui fassent le déplacement dans la capitale Hongroise en compagnie du président Vinod Persunnoo, ceci à la place de Mustapha Chitbahal, qui a, pour rappel, assisté, à de nombreuses occasions, au congrès de la FIFA et aussi à celui de la COSAFA en décembre dernier et de la CAF après sa réélection.
Nous apprenons qu’un membre du comité directeur de la MFA a demandé qu’une réunion du board se tienne d’ici ce lundi pour revoir la composition de la délégation mauricienne. Toujours selon les informations de Week-End, le président Persunnoo aurait agréé à cette demande, mais convoquera la réunion pour mardi.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Pour clore la saison 2012
Retour de  l’Award Night

Pour marquer la fin de la saison, la MFA se propose de retirer des placards la Football Award Night. Nous apprenons qu’un comité sera mis en place dès cette semaine pour l’organisation de cette soirée dont on ne connaît pas encore la date. Le comité d’organisation sera composé des deux présidents de la MFA (Vinod Persunnoo et Samir Sobha),de l’assistant secrétaire, Pathak Balgobin, du DTN Christophe Desbouillon et de deux journalistes de la presse (un écrite et un parlée).