«To be or not to be». C’est sans aucun doute la devise que doit adoptée le nouveau président de la Mauritius Football Assoiciation (MFA), Mustapha Chitbahal. S’il veut existe, il doit être plus qu’un Shakespearien pour pouvoir sortir dans le labyrinthe dans lequel il se retrouve depuis la fin du 63e Congrès de la FIFA. Vinod Persunnoo ayant décidé de prendre congé de la présidence de la MFA comme l’a souhaité le comité directeur mercredi dernier, il incombe donc à la nouvelle direction de cette fédération de mettre en place un Fact Finding Committee (FFC) pour faire la lumière sur les accusations de Match Fixing qui pèsent sur Vinod Persunoo  qui fait également l’objet d’une enquête policière après une déposition en bonne et due forme des dirigeants de Stanley United à la police.
Mais le problème pour Mustapha Chitbahal, la FIFA a répondu hier à son courrier adressé jeudi dernier où il demandait à Zurich d’envoyer à Maurice ses resources persons pour mener cette équipe. Comme attendu, la FIFA a fait niet et a souligné dans sa lettre que c’est une affaire interne à la MFA. Sauf que pour régler ce problème interne la MFA va devoir décaisser. Il faudra à Mustapha Chitbahal trouver beaucoup d’argent, car avant de quitter la salle de réunion mercredi Vinod Persunnoo a réclamé un FFC totalement indépendant et que les réunions devaient se tenir hors des locaux de la MFA à Réduit.
«Pas question que je passe devant un FFC qui soit lié à la MFA. Je veux un FFC indépendant, car je suis innocent et je compte prouver mon innocence devant ce comité, » a martelé Vinod Persunoo à Week-End vendredi. Or pour avoir un FFC indépendant, la MFA va devoir trouver  une somme de plus de Rs 300 000. Après les Rs 250 000 d’Insight Forensic  sur Goal 2 et 3, cette nouvelle dépense va peser lourd dans la balance. D’autant plus que les comptes de la MFA sont plus que jamais dans le rouge et Sepp Blatter House est déjà en défaut de paiement pour les arbtires sur ces trois derniers mois.
A moins que la MFA privilégie un choix d’un FFC au rabais. Les informations de Week-End tentent cependant à confirmer que l’idée d’abandonner la mise en place de ce comité est envisagé. D’autant que certains au sein de l’actuel comité, notammment le quatuor de tête, ont trouvé par ce congé une occasion de se débarrasser de Vinod Persunnoo à Réduit. D’autant qu’un membre en vue du quatuor a clairement laissé comprendre mercredi dernier «qu’il n’est pas question de renvoyer l’assemblée générale élective de septembre prochain.» Comme le dit l’adage ceci explique bien cela, mais Vinod Persunno semble avoir lui aussi compris le petit jeu de pouvoir qui se met actuellement en place à la MFA.
«Mon congé de la présidence de la MFA est directement lié à la décision du comité de mettre en place un FFC. Si ce comité ne voit pas le jour dans les plus brefs delais je reviens à mon poste et n’oubliez pas que pour la FIFA c’est moi le président de la MFA en toute circonstance», a-t-il averti. D’autant qu’il est en train de construire sa défense non pas sur la bande audio de radio privée. Mais sur la lettre que Stanley United en date du 12 mai et dans laquelle il n’est pas directement lié dans les accusations des matches truqués de la D2. Toutefois la marche de manoeuvre de la MFA  est restrait. Alors qu’un commniqué a été émis depuis le 16 mai qui annonce la mise en place de ce FFC. La FIFA a déjà félicité la MFA pour la mise en place du FFC alors même que ce comité n’a pas encore vue le jour. Et comme la commission éthique de la FIFA ne rigole pas avec ces affaires, Mustapha Chitbahal est sans aucun doute un homme coincé, pour ne pas dire pris entre deux feux.
De plus Anoop Madhow met aussi son grain de sel dans cette affaire. «J’attends la démarche du nouveau président. Puis j’entends dire qu’Anzal Hosenbocus fera d’autres dépositions à la police. Si jamais  le nom d’un membre du comité directeur est cité je réclamerais la démission totale des membres et l’organisation de nouvelles élections. Nous avons déjà pas de crédibilité pour gérer les affaires du football à Maurice», s’insurge le représentant de PAS Mates. En effet, selon les informations Anzal Hosenbocus sera encore une fois devant la CCID cette semaine et pourrait bien balancé le nom d’un dirigeant actuel de la MFA et qui n’est pas en congé. Affaire à suivre…