Le football local reprend ces droits vendredi avec la suite des préliminaires ainsi que les huitièmes de finale de la Republic Cup. Quatre rencontres seront au programme de cette journée de reprise. Roche Bois Bolton sera opposé à l’AS Rivière du Rempart au stade Anjalay alors que Mangalkhan SC en découdra avec Cercle de Joachim au Vélodrome. Ces deux matches compteront pour les préliminaires de la Republic Cup. Le duel entre Chamarel FC et le Pamplemousses SC au stade Germain Comarmond et celui mettant aux prises le Faucon Flacq et Entente Boulet Rouge/Riche Mare Rovers au stade Auguste Vollaire, compteront par ailleurs pour les huitièmes de finale. Il est à noter que toutes ses rencontres débuteront à 18h. Ces 8es de finale se poursuivront le lendemain, soit le samedi 21 janvier, avec quatre autres affiches. Bambous Étoile de L’Ouest croisera le fer avec le PAS Mates (Anjalay) alors que Petite Rivière-Noire n’aura pas la partie facile contre l’US Highlands au stade Harry Latour.
L’AS Vacoas Phoenix de Maurice Andriamandranto rencontrera, au stade Guy Rozemont, Black Horns, alors que le gros choc de cette journée se tiendra à Bambous, avec le champion de Maurice en titre, qui affronteront les Sudistes du Savanne SC. Une rencontre passionnante qui vaudra très certainement le déplacement. Toutes ces rencontres sont  programmées pour 18h. Un match de deuxième division aura lieu également, avec Belin SC qui sera aux prises avec le Centre Technique National François Blaquart (-17 ans) au stade Auguste Vollaire à 15h30. La Mauritius Football Association (MFA) a par ailleurs programmé deux autres rencontres de D2, qui se tiendront le dimanche 22 janvier. Case Noyale FC recevra  l’Union Sportive Beau-Bassin/Rose-Hill (USBBRH) au stade de Bambous alors que le derby entre La Cure Sylvester et La Cure Waves se tiendra à Belle-Vue. La Republic Cup sera de retour le jeudi 28 janvier prochain avec une double confrontation : AS Quatre-Bornes vs Gagnant Roche Bois Bolton/AS Rivière du Rempart (Bambous) et Curepipe Starlight vs Gagnant Mangalkhan/Cercle de Joachim (Vélodrome). Les deux matches auront lieu à 15h30.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Le MJS négocie avec Frédéric Lipka
Le contrat de l’actuel directeur technique national (DTN), le Français Christophe
Desbouillon expire en juin prochain après un peu plus de deux ans. La « Mauritius Football Association »  a clairement affiché son intention de ne plus travailler avec le technicien français et avait même proposé le nom de l’actuel entraîneur national; Akbar Patel, pour occuper ce poste. Il nous revient toutefois que le ministère de la Jeunesse et des Sports, lequel fait les frais de la grosse partie du salaire du DTN, est actuellement en négociation avec un autre Français, nommément Frédéric Lipka, 43 ans en mai prochain, pour occuper ce poste. Ce dernier dont l’objectif est d’entraîner une sélection à l’étranger et aussi de participer à un projet ambitieux autour du football d’élite a été directeur du centre de formation du Havre Athlétique Club de juillet 2008 à juin 2011.
Les négociations entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et Frédéric Lipka ont été engagées il n’y a pas longtemps, avons’nous appris de sources bien informées. Cette démarche vient, du coup, refroidir les ardeurs de certains de voir Akbar Patel à ce poste et à un degré moindre Rajen Dorasami, dont le nom aurait été proposé dans un premier temps. Nous pensons, de plus, qu’au niveau du MJS, on ne se sent pas prêt, voire pas très chaud, à l’idée de confier ce poste à un Mauricien, surtout que l’on sait que ces derniers peinent à s’affirmer au niveau des différentes structures et sélections nationales. Du reste, les récentes performances du Club M dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2012 et celles des moins de 20 ans à la COSAFA Cup, donne une idée très claire de la valeur même du football mauricien.
C’est donc vers l’étranger, plus précisément en France, que le MJS est parti piocher. L’éventuel candidat pour ce poste demeure Frédéric Lipka. Comme indiqué plus haut, ce dernier a été directeur du centre de formation du Havre AC de  juillet 2008 à juin 2011. Pendant cette même période, il a été entraîneur national des moins de 19 ans (2009 à 2001), alors que pendant la saison 2008-2009, il a été entraîneur du club en CFA. De 2001 à 2008, Frédéric Lipka a été manager général du Racing Club de France Football (ex-Matra Racing et Racing Club de Paris). Avec ce club, le Français a été entraîneur en division d’honneur de 2001 à 2004, année où il a obtenu son accession en CFA 2. En 2005, le Racing Club de France Football a été promu en CFA 2. Lors de la saison 2006-2007, ce club a évolué en CFA2, une fois encore, avant de remonter en CFA, la saison suivante et terminer à la cinquième place.
Frédéric Lipka est détenteur d’un certificat de formateur auprès de la Fédération française de Football depuis 2004 lui permettant ainsi de diriger un centre de formation. En 2001, il a décroché son diplôme d’entraîneur, alors qu’en 1991, il a obtenu son DEUG de droit (BAC+2) à l’université de Metz, et qu’en 1988, il a décroché son BAC B en sciences économiques. A noter que Frédéric Lipka a côtoyé deux anciens DTN de Maurice, nommément François Blaquart, actuel DTN à la Fédération française de Football, et Jean-Marc Nobilo, qui a entraîné Le Havre AC en Ligue 1 dans le passé.
Il convient de souligner que Frédéric Lipka a débuté sa carrière de joueur avec le FC Mulhouse en troisième division en 1988, avant de passer ensuite à un autre club de cette division, à savoir FC Thionville, de 1989 à 1991. De 1991 à 1993, il a évolué sous les couleurs de l’AS Nancy Lorraine en Ligue 2, avant de rejoindre le St Leu La Forêt en national. Lors de la saison 1995-1996, le Français a fait un saut à St Denis, à l’île de La Réunion, avant de retourner en CFA avec le FC Rouen (1995-1997). Il a ensuite joué pour O. Charleville en national en 1997, puis au Racing Club de France dans le même championnat de 1997 à 2000.