On savait que tout ne tournait pas rond à la Sepp Blatter Football House depuis l’année dernière, par contre on ne pouvait se douter que les choses allaient si mal . La nouvelle circule depuis la semaine dernière quand il fallait dresser la liste des équipements pour les joueurs de la sélection national, autrement dit le Club M, en vue de son déplacement pour la Mauritanie dans le cadre de la phase éliminatoire pour la CAN 2015. Surprise de taille lorsque les équipements ont été tirés; le store du Club M était presque vide. Selon les informations de Week-End, quelque Rs 800 000 d’équipements, «sinon plus» selon un employé de la MFA, ont disparu de Trianon. Ces équipements de la marque addidas qui est un don de la FIFA comprenait entre autres des sacs, des maillots, des shorts, des survêtements, des tennis et des bas (stocking).
Conséquence de ces disparitions, pas si soudaines selon nos informations, c’est avec les équipements attribués par la Confédération Africaine de Football (CAF) dans le cadre du Youth Development que les joueurs mauriciens ont évolué à Nouakchott samedi dernier contre les Mourabitounes. Sans doute le fait que le Club M  a été souvent mis en veilleuse — sa dernière sortie avant la Mauritanie remonte à septembre 2013 et qui fut soldé par ce qu’on appelle le « Qatargate du Club M » — a donné des idées à celui ou ceux qui ont dévalisé le store connu à la MFA comme le «store du Club M».
Comme le dit l’adage, l’appétit vient en mangeant et c’est sans doute animé de cet esprit que les voleurs — puisqu’il s’agit bien d’un vol — ont agi. Selon les premières indications qui sont en la possession de Week-End, il s’avère que pour des raisons inconnues, le store de la MFA situé dans le bâtiment administratif de la MFA, connue comme la Sepp Blatter Football House fut vidé l’année dernière de tous les équipements pour le Club M pour être installés dans une chambre située dans le centre technique, sis à plus de 300m du bâtiment central.
Nos informations soulignent aussi qu’au départ les clés du store se trouvaient  entre les mains d’un employé de la MFA. Mais lorsque les équipements du Club M ont été transférés dans une chambre au centre technique, les clés ont été entre les mains d’un membre du comité de la région du nord. Nos informations soulignent aussi que l’employé de la MFA n’avait aucun contrôle sur le store du Club M, qui se trouve dans un lieu où il y a des va-et-vient quasiment toute la journée.
Dans la foulée, il se confirme aussi qu’un entraîneur avait constaté en décembre dernier que la porte du  store du Club M avait été forcée. L’entraîneur en question avait informé verbalement  l’administration de la MFA pour qu’une action soit entreprise auprès de la police. Toutefois, il n’existe aucune trace, selon notre petite enquête, que la police a été alertée.
Reste à savoir qui a volé ces équipements et dans quel but? Sans doute le ou les voleurs vont pouvoir recommencer leur petite manigance puisque l’équipementier  Adidas vient de renouveler le stock du Club M