Le Cercle de Joachim a infligé une défaite sans précédent à l’ASPL 2000 (5-0) dans un match à couper le souffre hier après-midi au Vélodrome pour le compte de la 15e journée de la Premier League de football. Les Port-Louisiens ont même terminé le match à neuf.
Dans cette rencontre à haute intensité, ce sont les coéquipiers de Percy Buckland qui ont su gérer la pression et repoussé les assauts de l’ASPL 2000, championne sortante, qui a terminé à neuf après l’expulsion d’Ashley Lemince en première mi-temps (33e) et celle de Ludovic Lafoudre en fin de partie (83e). Cette victoire est une douce revanche pour le Cercle de Joachim après sa défaite à l’aller (0-1) devant l’équipe port-louisienne. Ce succès permet au groupe de Bruno Randrianarivony de rêver davantage au titre.
Les Curepipiens sont vite entrés dans le vif du sujet avec un but de l’attaquant Malgache José Tojonirina dès la 4e minute (1-0). L’ASPL 2000, qui devait très tôt courir après le score, eut du mal à mettre en place son jeu. Sa tâche fut rendue encore plus difficile avec l’exclusion d’Ashley Lemince pour un tacle sur Daniel Sophie jugé dangereux (33e).
L’ASPL 2000 devait tant bien que mal minimiser la casse en première tranche. En revanche, cela n’a pas été le cas en seconde période puisque Joachim allait passer à la vitesse supérieure pour enfoncer son adversaire en réussissant quatre autres buts.
D’abord par l’entremise de José Tojonirina qui reprit un coup franc de Denis Dookee mal négocié par Nicolas Raynal (2-0, 48e). Entré à la 63e minute à la place de ce même Tojonirina, Guillano Julie n’a pas tardé à se mettre en évidence, reprenant de fort belle manière un centre de Daniel Maguy (3-0, 68e).
Puis le défenseur central Denis Dookee allait clore le festival de Joachim. D’abord sur un tir à bout portant suite à un centre millimétré de Jean-Yves Rosario (4-0, 70e), puis sur un magnifique lob des 35 mètres qui laissa pantois Raynal dans les arrêts de jeu (5-0, 90e+2). Le gardien curepipien, Aboobakar Augustin, a lui aussi participé au spectacle en repoussant un penalty de Mitraille après une main de Percy Buckland dans la surface (57e).
« Je suis très content de cette prestation. Je félicite mes joueurs pour cette victoire bien méritée. Nous restons dans le fauteuil de leader et il nous reste trois journées à négocier. Il ne faut pas penser à la consécration sinon on risque de se déconcentrer », a déclaré Bruno Randrianarivony
L’ASPL 2000 semble pour sa part avoir renoncé à sa propre succession dans cette Premier League. « Il faut dire que notre adversaire était supérieur. À dix (puis à neuf), il nous était difficile de les contrer. Joachim a bien fait circuler le ballon et était très combatif. Cette défaite ne nous arrange pas les choses. Je pense que le titre nous a déjà échappé. Il ne faut plus y penser », a fait ressortir l’entraîneur port-louisien, Fidy Rasoanaivo.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
LE POINT: Le leader bien installé dans son fauteuil
Le Cercle de Joachim n’est pas prêt à délaisser le fauteuil de leader. Hier, les protégés de Bruno Randrianarivony l’ont prouvé avec leur large victoire décrochée face à l’équipe championne en titre (5-0).
Cela fait au moins trois semaines que les coéquipiers de Percy Buckland restent premiers au général.
Toutefois, la résistance s’organise. Le Pamplemousses SC reste tranquillement dans les pas de Joachim. Hier, l’équipe d’Henri Spéville a battu l’AS Rivière-du-Rempart 3-0. Ce résultat conforte la deuxième place au général de la bande à Colin Bell.
Petite Rivière-Noire, qui peut jouer les trouble-fête dans cette Premier League, a difficilement obtenu les trois points en jeu face à la lanterne rouge Entente Boulet Rouge-Riche Mare après une victoire tirée par les cheveux (3-2). Quatrième avec 25 points au classement, l’équipe de Twaleb Fatemamode compte néanmoins deux matches en main dans cette Premier League.
L’AS Vacoas-Phoenix a renoué avec le succès et ce, après une longue traversée du désert. L’équipe dirigée désormais par le tandem Kersley Levrai-Jacques Bauda a su faire la différence afin de décrocher une victoire bien importante sur le plus petit score qui soit.
Enfin, le Savanne SC et le Curepipe Starlight SC n’ont pu se départager (1-1). Les Curepipiens concèdent ainsi leur premier nul dans le championnat.