Un but de Fabien Pithia à la 14e minute a permis à l’ASPL 2000 de réaliser l’essentiel face à une accrocheuse équipe du Curepipe Starlight SC, hier après-midi au stade Anjalay, dans un match comptant pour la 10e journée de la Premier League de football.
Les Port-Louisiens, requinqués en Premier League, ont dû sortir le grand jeu pour prendre le dessus sur les Curepipiens, qui ont joué crânement leur chance. Plus entreprenante dès l’entame du match, l’ASPL 2000 aurait pu ouvrir le score à la 3e minute, mais son attaquant ghanéen Kwasi Nana buta sur un excellent Frédéric Bégué (3e).
Mais l’équipe de la capitale allait être récompensée grâce à un but de Fabien Pithia d’un tir croisé sur un centre millimétré du véloce ailier droit malgache Lalaina Rakotozanany (1-0, 14e). Malgré ce but encaissé, le Curepipie Starlight SC a continué à attaquer au point où il est passé à deux doigts d’égaliser à la 15e minute.
En effet, Kris Etowar, après une belle action individuelle, prolongea pour Zoubair Rummun sur la droite. Ce dernier parvint à éviter deux joueurs avant de centrer pour Fabrice Pithia dont le tir fut repoussé par Bégué. Sur le retour, Kwaku Mahama, bien placé, trouva moyen de tirer dans les petits filets.
« Nous savions que la partie n’allait pas être facile puisque nous avons joué jeudi (Ndlr : victoire 3-0 face à l’ASRR). Nous étions solidaires et cela qui a fait la différence », estime Fidy Rasoanaivo, coach de l’ASPL 2000.
Le CSSC aurait pu rejoindre son adversaire au tableau d’affichage sur une franche occasion de Fabrice Pithia, mais celui-ci vit son tir détourné en corner par Nicolas Reynal (40e). « Nous avons pratiqué un bon jeu en dépit d’un terrain déplorable. Nous continuons à évoluer dans notre jeu. J’ai pris le risque de jouer sans un milieu défensif. Nous avons payé le prix d’un tel risque », analyse Sarjoo Gowreesunkur, mentor du CSSC.
Si l’ASPL 2000 a failli aggraver la marque à la 64e minute par l’entremise de Fabien Pithia, en revanche, l’équipe port-louisienne a peiné dans le dernier quart d’heure de la rencontre. Son milieu de terrain ne fonctionnait pas. Ce qui a perturbé son jeu.
Le CSSC n’a pas su en profiter pour revenir au score malgré les quelques occasions qui se sont offertes à Fabrice Pithia, Zoubair Rummun on encore Sewraj Dawoochand. « Fort heureusement que nous avons pu préserver notre petite avance. Cette victoire nous permet de respirer et aussi de rester en bonne position au classement », fait ressortir le coach de l’ASPL 2000.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Petite Rivière-Noire FC garde le fauteuil de leader
Petite Rivière-Noire FC reste aux commandes de la Premier League. L’équipe dirigée par Twaleb Fatemamode a réalisé une bonne prestation en allant battre l’AS Vacoas-Phoenix sur le terrain d’Henrietta avec un but de Ziggy Martin. Privée de plusieurs titulaires, Petite Rivière-Noire a malgré tout trouvé les ressources nécessaires pour faire la différence.
Entre-temps, l’AS Rivière-du-Rempart a eu sa revanche sur un erratique Savanne SC (2-0) grâce à un doublé de l’expérimenté Sewram Gobin. Les Nordistes prennent du coup leur revanche de la finale perdue de la Republic Cup sur les Savannais. L’ASRR reste dans les pas du leader.
Bonne opération également du Cercle de Joachim, qui a décroché une victoire à l’arrachée 3-2 aux dépens de la lanterne rouge Entente Boulet Rouge-Riche Mare Rovers. Les joueurs de Bruno Randrianarivony complètent le podium du classement et comptent un match en main.
Pamplemousses SC a retrouvé le chemin de la victoire aux dépens des PAS Mates 2-0. Ce succès permet aux coéquipiers de Colin Bell de garder le contact avec les meneurs. L’ASPL 2000 a de son côté réalisé l’essentiel face au Curepipe Starlight SC avec un but de Fabien Pithia. Ce qui conforte les Port-Louisiens à la cinquième place au général avec un match en main.