L’AS Rivière-du-Rempart (ASRR), qui a priori ne présente pas le meilleur effectif sur l’ensemble des équipes en  lice, continue malgré tout son bon parcours dans cette Premier League de football. Après avoir occupé le bas du tableau en janvier, la bande à Tony François se retrouve depuis une semaine bien installée dans le fauteuil de leader. Jusqu’où iront les Nordistes ?
Depuis son réveil brutal face au Savanne SC (2-1), l’ASRR est montée en puissance. Qualifiée pour la finale de la Republic Cup jeudi aux dépens du Pamplemousses SC, l’ASRR, qui jouera pour la première fois de son histoire une finale, devra impérativement passer le cap des PAS Mates (9e) afin de conserver sa première place au général.
L’entraîneur-joueur de l’ASRR, Tony François, ne veut pas se précipiter dans des pronostics. « On prend chaque match au sérieux. Il ne s’agit pas de dire qu’on affrontera une bonne ou une mauvaise équipe. L’important est de réaliser l’essentiel », souligne-t-il.
Après avoir tant donné jeudi, Tony François reconnaît que ses joueurs n’auront pas suffisamment de temps pour récupérer afin de produire leur jeu habituel. « On ne part pas battus d’avance, mais ce sera dur. Quoi qu’il en soit, on fera de notre mieux. » Il précise cependant que le moral des joueurs est au beau fixe.
Les Mates, après avoir goûté à leur premier succès en championnat, tenteront de garder le rythme. Mais le coach Sydney Caëtane sait pertinemment que la partie ne sera pas une partie de plaisir dans l’antre de la formation nordiste.
La confrontation entre l’ASPL 2000 (2) et le Savanne SC (5e) à Harry Latour s’annonce intéressante à suivre dans la mesure où les deux protagonistes tenteront d’obtenir les trois points en jeu. Mais le mentor de Savanne, Prakash Parmanund, dont l’équipe carbure au super, estime qu’en dépit de la demi-finale remportée face au Curepipe Starlight jeudi, ses joueurs ne vont pas s’endormir sur leurs lauriers.
Le match Petite Rivière-Noire FC (6e)/Pamplemousses SC (3e) à Germain-Comarmond est relativement équilibré en perspective. Mais dans le camp nordiste, on laisse entendre que le moment est venu pour mettre fin à la mauvaise série de défaites (coupe-championnat). « L’équipe doit montrer un autre visage. Il n’y a qu’un point qui nous sépare du leader. Nous allons devoir retrouver le chemin du succès », déclare l’entraîneur de Pamplemousses, Henri Spéville.
Le Curepipe Starlight SC (8e), après son élimination en demi-finale de la Republic Cup, sera en déplacement pour affronter la lanterne rouge l’Entente Boulet Rouge-R. Mare Rovers (10e). A priori, les protégés de Sarjoo Gowreensunkur devraient pouvoir faire la différence.
La dernière affiche de cette présente journée mettra aux prises l’AS Vacoas-Phoenix (7e) au Cercle de Joachim (4e) au Vélodrome. Après son singlant 0-3 face à l’ASRR, la bande à Bruno Randrianarivony vaudrait reprendre du poil de la bête, tandis qu’on peut s’attendre que la formation dirigée par Maurice Andriamandranto vienne jouer les trouble-fête.