L’Assemblée générale de la Mauritius Football Association (MFA), qui s’est tenue à Trianon hier, a abouti à un non-lieu. La trentaine de délégués, réunis dans la salle de conférences de la MFA, a dit “non” aux nouveaux statuts. Cette assemblée était supervisée par le Suisse Primo Covaro, Manager Associations de la Fédération internationale (FIFA).
Il faut dire que l’agenda pour cette assemblée générale annuelle était chargé. 84 articles à débattre et à voter, la soirée s’annonçait longue pour les 33 délégués présents dans la salle de conférences de la MFA. De plus, à 16h30, le quorum n’était pas encore suffisant pour commencer la réunion. C’est donc aux alentours de 17 heures que l’assemblée générale a commencé, sous l’oeil de Primo Covaro.
D’emblée, il faut savoir que les nouveaux statuts ont été rejetés. La majorité a peut-être voté pour, mais n’a pas atteint les trois-quarts requis amender les statuts de la MFA. « Au moment des votes, certaines personnes étaient déjà parties », souligne Vinod Persunnoo, président de la MFA.
Ce qui fait que sur les 33 délégués, trois avaient déjà quitté la salle. Sur les 30 restants, le rapport de force était assez équilibré. « Je pense que c’était 16-14. Mais nous n’avons pas eu les trois-quarts requis pour amender les statuts », soutient-il. Par moments, les débats étaient animés. « Mais le vote démocratique a primé. C’est ce qui est important. »
Les nouveaux statuts portaient sur plusieurs aspects du football, dont la commission des joueurs, la commission féminine, les comités régionaux et la commission des entraîneurs. « Les amendements portaient en grande partie sur ces quatre corps à intégrer dans les statuts. Nous allons devoir nous remettre à la tâche afin de pouvoir adopter les nouveaux statuts au plus vite », avance le président de la MFA.
D’ailleurs, ce dernier compte présenter de nouveaux amendements à l’assemblée générale de la MFA dès janvier prochain. « Il faut faire ressortir qu’il y a eu quelques manquements. Mais ces statuts devront passer au niveau de l’AG. Nous allons nous y atteler dès le mois de janvier afin de voir comment intégrer les nouveaux statuts. »
Pour l’instant, la FIFA sera informée de la situation. « Je vais envoyer une correspondance à la FIFA pour la tenir informée de la situation et donner des explications », indique Vinod Persunnoo.
Rendez-vous donc dès le mois de janvier pour la suite…