Une formation de l’ASVP, mieux en jambes et plus réaliste, a eu raison de Pamplemousses SC (2-0), hier au stade Anjalay, lors de la suite de la première journée de la Premier League 2011-2012.
L’addition aurait pu être plus salée n’était-ce la maladresse des attaquants vacoassiens devant les buts nordistes. «Nous aurions pu marquer d’autres buts mais les joueurs étaient tombés un peu dans la facilité», nous confiait le coach de l’équipe de la ville Cendrillon, Maurice Andriamandranto.
L’attaquant ghanéen Ben Abdallah, Vivian Victoire et autre David Gooljharry ont loupé de très belles occasions. N’empêche le technicien vacoassien se réjouit de ses trois premiers points glanés. «C’est bien de démarrer sur une bonne note. Cela augure de bonnes perspectives pour la suite de la compétition», soutient-il.
Chez les Nordistes, la situation n’est guère reluisante. «Nous n’avons pas pu avoir une bonne préparation. Ce qui explique en quelque sorte cette déconvenue d’aujourd’hui (ndlr : hier). Nous n’avons pas pu tenu le coup physiquement. Nous n’avons joué que sur nos connaissances. Nul doute que nous avons un gros travail à effectuer», analyse l’assistant-entraîneur de Pamplemousses SC, Jean-Richard François.
Cela était visible dès les premières minutes de la rencontre. D’ailleurs, les Vacoassiens n’ont pas pris beaucoup de temps avant d’ouvrir la marque, soit à la 14e minute suite à une action rondement menée sur le flanc droit avec ce débordement de Ben Abdallah qui effectua un centre au second poteau pour David Gooljharry.
Ce dernier remit dans l’axe mais la tentative de Vivian Victoire fut contrée par la défense adverse. Roddy Edwards, en embuscade, ajusta une belle reprise de volée qui ne donna aucune chance au gardien nordiste, Kevin Jean-Louis (0-1).
Pamplemousses SC eut à peine le temps de souffler qu’il encaissa un second but six minutes plus tard. Longue remise du gardien vacoassien, Ivahn José pour Ben Abdallah qui élimina Guillano Edouard avant de lancer Vivian Victoire. Ce dernier prit de vitesse l’arrière-garde nordiste avant de battre de près Jean-Louis (0-2).
La messe était dite. Le score en resta là même si Pamplemousses SC tenta de revenir au score. Ce dernier évolua même à dix à la 74e minute après l’expulsion de l’entraîneur-joueur, Henri Spéville pour accumulation de carton jaune.