Le ministre de la Jeunesse et des Sports est venu affirmer mardi dernier à l’Assemblée Nationale que les statuts de la Mauritius Football Association (MFA) ne sont pas reconnus par le Registrar of Associations. De plus, le ministre a indiqué que depuis le 2 septembre 2013, le Registrar a écrit à la MFA pour demander à cette dernière d’organiser des nouvelles élections selon les dispositions de la loi. C’était mardi dernier à l’heure du «Questions Time» où il répondait à une question du député Franco Quirin . Ce dernier voulait, en effet, savoir si les statuts de la MFA sont reconnus par l’instance régulatrice des associations à Mauricien.
A une question supplémentaire du même député sur les actions qui ont été initiées par le ministère des Sports après le refus du Registrar de reconnaître les statuts de la MFA, le ministre a indiqué que «logiquement», les élections au sein de cette fédération auraient dû avoir lieu depuis décembre 2012. « Mais en raison des conflits internes au sein de la MFA, les élections furent renvoyées et après consultation avec la FIFA, cette dernière a accepté que la MFA tienne son assemblée élective en septembre 2013. Après une demande de la MFA, mon ministère n’a fait aucun objection «given the time frame for holding of the sepcial General Assembly in an election of managing committee of the Sports Federation is being reviewed in the new Sports Bill which will be tabled in the National Assembly very soon », a expliqué le ministre dans sa réponse.
Le député mauve a, pour sa part, insisté que le 11 octobre dernier le ministre est venu avec des amendements au Sports Act qui ont été «gazetted» le 19 octobre alors que la MFA a voté pour des nouveaux statuts en août 2012. Franco Quirin a, de ce fait, demandé au ministre de confirmer si durant plus d’une année la MFA a fonctionné dans l’illégalité ? Dans une réponse un peu cousue de fil blanc le ministre a souligné que la MFA fonctionne sous l’autorité de la FIFA tout en respectant les lois du pays à savoir le Registrar of Associations et le Sports Act. «Regarding the regulation, in fact, it was according to the new rules of the MFA, the Managing Committee members were supposed to be appointed by post. Previously it was collegial election, then they decided to go ahead with the election by post. This new rule of FIFA was approved. The Sports Regulation had to be amended by my Ministry in order to incorporate the new mode of election as provided in the statute of the MFA to give the opportunity to go ahead with the election», a encore soutenu le ministre.
«Voting post by post»
Le député de la circonscription No 20 est revenu à la charge pour exprimer une opinion différente sur celui du ministre quant à la légalité  de la MFA durant une année. «Le représentant légal de la FIFA était ici pour superviser ces élections. Il était en présence de toutes les données concernant les lois au niveau de la MFA afin d’autoriser les élections. Ce que nous avons fait, c’est simplement, en consultation avec la FIFA, on a autorisé que ce voting by post puisse avoir lieu. C’est pour cela qu’on croit qu’il peut avoir une opinion différente mais la fédération mauricienne du football a bel et bien fonctionné en consultation avec la FIFA», a encore soutenu le ministre Ritoo.
A une dernière question du même député de savoir si le MJS reconnaît le comité en place et qui a pour président Samir Sobha, le ministre n’a pas été très explicite, comme ce fut le cas lors du PNQ. «Il y a eu l’élection que je viens de mentionner et cette élection a été supervisée par Primo Corvaro de la FIFA. Ensuite après les élections, la FIFA n’a pas encore reconnu le nouveau comité. Donc, on attend que la FIFA reconnaisse ce comité pourqu’on puisse aller de l’avant. En principe, il y avait la fédération auparavant. On a eu des consultations avec la fédération concernant tous les statuts», a conclu le ministre.