Le champion de Maurice, Cercle de Joachim, était opposé hier après-midi au stade George V à l’équipe tanzanienne Young Africans pour le compte des préliminaires de la Ligue des Champions d’Afrique. Les protégés d’Abdel Ben Kacem ont réalisé une mauvaise opération, s’inclinant sur le plus petit score qui soit sur une unique réalisation de l’attaquant Zimbabwéen Donald Ngoma, buteur à la 16e minute de jeu. Le match retour s’annonce compliqué pour Guiyano Chiffone et consorts le 26 février prochain au Benjamin Mkapa National Stadium à Dar es Salaam.
Cette rencontre a été disputée sur un terrain très abimé dû au mauvais temps à Curepipe. Pourtant ce sont bel et bien les Tanzaniens qui ont fait la différence, eux qui sont pourtant arrivés dans la nuit de vendredi à samedi à 00 heures. Du coup, les locaux étaient opposés à des joueurs exténués qui n’ont pas eu de véritable séance d’entraînements. Et là aussi, les locaux n’ont pas été en mesure de soutenir la comparaison, eux qui sont pourtant habitués à cette pelouse du stade George V et au mauvais temps. Ce sont les protégés de Hans Van De Pluijm qui ont été les plus dangereux, se créant le plus d’occasions franches. Certes, Joachim aurait pu égaliser mais dans l’ensemble du match, Yanga (surnom) a mérité amplement de repartir chez elle avec la victoire en poche.
Abdel Ben Kacem avait opté pour un 4-2-3-1 avec Percy Buckland en tant que latéral droit et le jeune Balisson sur la gauche. C’est la charnière Bazerque-Nartey qui a été reconduite alors que Cédric Permal et Adel Langue évoluaient juste devant la défense. Fabien Pithia, Guiyano Chiffone et Bhavish Rasdarising était chargés de l’animation offensive alors qu’Odame officiait comme à l’acoutumée seul en pointe. En première période, c’est Young Africans qui se montra le plus dangereux à la 14e minute. Bien lancé en profondeur, l’attaquant Donald Ngoma n’arriva pas à tromper la vigilance de Godfred Abrefa qui effectua un bel arrêt en deux temps. Mais deux minutes plus tard, sur un centre venu de la droite et qui porte la patte de Juma Abdul, ce même Ngoma monta plus haut que les défenseurs pour ajuster une reprise frontale qui prit à défaut le portier de Joachim, 1-0 (16e minute).
La meilleure occasion de la formation de la banlieue de Curepipe survint à la 26e minute de jeu quand sur un beau mouvement collectif Adel Langue lança en première intention Rasdarising sur le couloir gauche qui déposa Abdul pour ensuite administrer un centre parfait à Chiffone qui rata l’imanquable, sa frappe passant juste à côté des cages d’Ally Mustapha. Ce sera d’ailleurs la seule action bien ficelée du champion de maurice dans cette partie. À la 33e minute, les Tanzaniens auraient pu faire le break mais ont pêché dans la finition alors que Chiffone (joueur le plus en vue du CDJ) a tenté une frappe des 25 mètres qui aurait pu faire mouche, mais qui a terminé à côté.
Ally Mustapha sort le grand jeu
Pendant la majeure partie de la seconde période, Young Africans allait gérer son avantage en monopolisant le ballon pour faire courir l’adversaire. À la 61e minute, sur un beau mouvement collectif, ils auraient pu enfoncer le clou avec un enchaînement de passes entre Abdul et Ngoma, qui plaça idéalement Tambwe Amissi, dont la frappe passa juste à côté. Deuxième balle de match. Ils allaient continuer à pousser pour solliciter Abrefa qui a dû s’employer à fond pour garder l’équipe à flot. Toutefois à la 82e minute de jeu, Percy Buckland hérita d’un ballon perdu et ne se posa pas de question pour le frapper comme elle venait. Ally Mustapha, très vigilant, s’employa à fond pour détourner le cuir qui filait directement dans le but. Ce fut ensuite Fabien Pithia, jusqu’ici très transparent, qui sollicita une nouvelle fois le gardien d’une frappe croisée mais bien boxée par le dernier rempart des Yanga. C’est Cédric Permal qui héritera de la balle d’égalisation à la 86e mn mais sa frappe fut magistralement détournée par Mustapha. Le score en restera là.
L’entraîneur de l’équipe gagnante était très satisfait de la performance de ses joueurs. « Vu l’état de la pelouse et le manque de sommeil de mes joueurs, je dois dire que nous avons fait le boulot avec la manière. L’objectif était de remporter la victoire et nous l’avons fait et ce, sans encaisser de but. Je suis pleinement satisfait », a fait ressortir d’Hans Van De Pluijm. Du côté mauricien, Abdel Ben Kacem s’est dit fier de la prestation de son équipe. « Mes joueurs ont tout donné et ont même failli arracher l’égalisation. Dans l’ensemble, je suis très satisfait », a-t-il mentionné. À noter que Joachim n’a pas fait un changement dans cette partie. Visiblement, le coach trouvait que son équipe fonctionnait bien. « Ils avaient la bonne mentalité et il n’y avait pas besoin de remplacer qui que ce soit. Ça aurait chambouler le dynamisme des joueurs ». Force est de constater que ce ne sera pas une partie de plaisir pour les locaux en terre tanzanienne devant 60 000 spectateurs. Le rendez-vous est pris pour le 26 février.