La Mauritius Professional Football League (MPFL) Ltd, qui promettait au football mauricien une ligue professionnelle à Rs 100 millions, est morte et enterrée. Comme annoncé dans une de nos dernières éditions, la MPFL Ltd — créée par Georges Chung, qui voulait changer la face du football mauricien — a fermé ses portes depuis le 31 juillet. Ses hommes forts, considérés comme les directeurs de cette compagnie, ne sont plus en fonction. Selon nos informations, Danielo Ramsamy, directeur de communication, est retourné au service de Georges Chung, et Dillen Sinasamy, apprenons-nous, a trouvé refuge à la Football House? (il serait en quête d’un job à la MFA au cas où cette dernière relance le championnat professionnel). Krisley Appadoo, directeur financier, et Vishal Seeboruth, directeur de marketing, ont pour l’heure rebondi au sein de la Bolton Football Academy, soutenue financièrement par le groupe Currimjee à travers sa filiale Canal Plus.
Est-ce la fin du football professionnel?? Jeudi dernier, les clubs ont été invités à trouver des solutions quant à l’avenir de la professionnalisation, la ligue devant débuter prochainement. « S’il y a une chose qui est certaine pour l’heure, c’est que la saison va débuter en septembre et que les transferts des joueurs se feront jusqu’au 31 août. Par contre, sous quelle forme vraiment se jouera le championnat?? Nous ne le savons pas encore, même si dix clubs présents ont été unanimes à reconnaître que le football professionnel doit continuer qu’importe sa forme », a déclaré Anwar Elahee, qui fait office de leader des clubs qui se sont réunis jeudi pour discuter de l’avenir de la professionnalisation du football.
La chute de la maison MPFL Ltd, dit-on, était prévisible depuis la mi-saison 2016-17. « The writings were on the wall » après qu’il a été constaté que la nouvelle saison allait commencer avec un trou de quelque Rs 20 millions. Résultat : pour le mois de juillet, les joueurs des clubs n’ont toujours pas obtenu leurs salaires. Soulignons que le contrat liant la MPFL Ltd aux joueurs se termine au 31 août…
Cette question de salaires impayés a été évoquée à la réunion de jeudi entre la MFA et les clubs. Ces derniers, indique Anwar Elahee, ne veulent pas tourner la page de MPFL sans obtenir de réponses à leurs questions. « Nous estimons que la MPFL a encaissé quelque Rs 50 millions durant la saison écoulée. Les clubs veulent savoir où et comment cet argent a été englouti. Nous avons le droit de le savoir et nous allons rechercher des réponses à nos questions », a affirmé Anwar Elahee.
Symbole du fiasco MPFL
Les clubs considèrent en effet ces interrogations comme « nécessaires » pour mettre en lumière de possibles malversations au sein de l’organisation du football professionnel à Maurice. « L’État, à travers le ministère des Sports, a investi Rs 26 millions dans les caisses de cette compagnie. C’est l’argent des contribuables?! La MPFL a des comptes à rendre, car nous, les clubs, nous n’avons pas vu cet argent, ni celui des sponsors », avance notre interlocuteur.
Anwar Elahee a expliqué le groupe de dix clubs veut se constituer en un board pour être en mesure de gérer eux-mêmes l’organisation du prochain championnat professionnel. Déjà, la proposition de la MFA pour que Dillen Sinasamy soit le « coordonnateur » de ce projet a été refusée. « Il a été parmi ceux qui symbolisent le fiasco MPFL. Comment pouvons-nous le faire confiance à nouveau?? », se demande Anwar Elahee, qui ajoute ne pas vouloir se précipiter dans l’organisation d’un championnat professionnel.
Dans un premier temps, dit-il, il a été demandé à la MFA, en tant que fédération responsable du football à Maurice, de rechercher les réponses aux questions des clubs. « Puis, nous allons trouver les moyens de mettre en place ce board avec ses « rules and regulations » afin de ne pas commettre les mêmes erreurs du passé et où tous les stakeholders trouveront une place », annonce Anwar Elahee.
Le regroupement de clubs a jusqu’à fin septembre pour mettre en place son plan et, dans la foulée, a décidé d’un commun accord avec la MFA que la période de transfert se déroulera normalement jusqu’au 31 août.