Maurice a grimpé à la 174e place sur le plan mondial et la 45e au niveau africain selon le FIFA/Coca-Cola World Ranking mis à jour le 8 août dernier. Ainsi, le Club M devance Madagascar, les Comores et les Seychelles au niveau de la région.
Avec huit points supplémentaires, l’équipe nationale de football seniors passe désormais à la 174e place du football mondial avec un total de 82 points. Le classement mondial est dominé toujours par l’Espagne (1484 points), alors que le podium est complété par l’Allemagne (1257 points) et la Colombie (1219 points).
En ce qui concerne l’Afrique, Maurice se situe donc à la 45e place. La Côte d’Ivoire, malgré le fait d’avoir perdu 5 points, reste leader du continent avec 962 points. Le Ghana vient en deuxième posiiton avec 830 points alors que le Mali occupe la troisième place avec 735 points. Le champion africain, le Nigeria, arrive cinquième au classement avec 700 points.
Pour rappel, le Club M a été très actif durant le mois de juillet avec sa participation à la Cosafa Cup en Zambie. Lors de cette compétition, les locaux avaient décroché en matches de poule une large victoire face aux Seychelles 4-0, mais s’était inclinée d’entrée contre la Namibie sur le score étriqué de 1-2.
«C’est encourageant d’avoir obtenu quelques points afin de grimper dans le classement. Ce qui confirme qu’il existe une marge de progression de l’équipe nationale. Il nous faut continuer sur cette lancée», souligne l’entraîneur national, Akbar Patel.
Au niveau de l’océan Indien, Maurice reste en pole position puisqu’elle devance Madagascar, les Comores et les Seychelles. Les Malgaches, possédant 50 points, n’ont récolté aucun point pour ce présent classement. De leur côté, les Comores, qui comptent 33 points, ont perdu 1 point, alors que les Seychelles, avec 24 points, ont récolté 5 points.
Selon Akbar Patel, ce classement apporte certaines réflexions quant au besoin de disputer régulièrement  des matches amicaux internationaux en guise de préparation pour les échéances futures.
«Je suis conscient que cette équipe a un avenir. Elle prend forme et commence à avoir un bon fond de jeu. Les joueurs sont encore jeunes et peuvent encore progresser. Maintenant nous allons attendre le prochain tirage de la Coupe d’Afrique des Nations 2015 pour connaître nos adversaires. Il ne fait pas de doute que nous aurons affaire à des équipes solides à ce niveau mais il nous faut avoir ces frottements pour progresser», fait-il ressortir.
Les 9es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) en 2015 à La Réunion seront un objectif important pour le Club M. Après avoir échoué en finale des 8es JIOI face aux Seychelles, pays hôte, Maurice veut cette fois jouer les premiers rôles aux prochains Jeux. «Nous avons la possibilité de mieux faire qu’aux Seychelles, mais pour y parvenir il faut que les moyens suivent. Nous avons une équipe avec des joueurs d’avenir et il faut mettre les conditions nécessaires pour qu’ils parviennent à atteindre leur objectif», ajoute Akbar Patel