Le Club M a pris la porte de sortie des Championnats d’Afrique des nations (ChAN) à l’issue de la manche retour contre l’Afrique du Sud, hier au stade Anjalay à Belle Vue. Les Mauriciens se inclinés 2-0.
On attendait une certaine résistance de la part des Mauriciens, même si parfois ils ont confondu rudesse et violence, à l’instar de ce tacle dangereux de Francis Rasolofonirina, qui avait hérité du brassard de capitaine pour cette sortie internationale. L’arbitre lui montrait d’ailleurs le carton jaune pour cette action.
Cela dit, les Mauriciens auraient pu tuer le match dès le premier quart d’heure. Mais Fabien Pithia, qui héritait du ballon seul dans la surface, envoyait son tir loin des buts d’Isaack Itummeleng (19e). Dans la foulée, Stéphane Pierre gâchait lui aussi une occasion d’ouvrir le score (20e).
Entre-temps, les Bafana Bafana s’étaient créé une première occasion (14e) avec un tir de Gift Motupa qui passait près des montants de Kevin Jean-Louis. Se reprenant après les deux attaques mauriciennes, les Sud-Africains se lançaient à l’assaut des buts. Un travail débuté en milieu de terrain voyait les attaquants jaune et vert bien positionnés aux abords de la surface, mais le tir de Thamsamqa Sabuza frôlait encore les montants de Jean-Louis (41e).
Il a cependant fallu attendre le retour de la pause pour voir l’attaque mauricienne reprendre un peu du poil de la bête. Arnaud Stafford, qui débutait sous les couleurs mauriciennes et un peu muselé jusque-là, se signalait dans un une-deux avec Stéphane Pierre, mais là encore, l’action n’aboutit à rien.
Et survint à la 61e le premier but sud-africain, lorsque Willam Twala récupéra le ballon dans sa moitié de terrain. Une course en solitaire jusqu’aux abords de la surface de réparation, puis une passe, avant que Thamsamqa Sabuza ne réceptionnât le ballon et ne trompât Jean-Louis. La réaction des Mauriciens arriva très tôt, mais le tir enroulé de Fabien Pithia (65e) passa trop haut de la transversale pour inquiéter Khume.
Maurice payait cher ses erreurs, lorsque les Sud-Africains héritent d’un coup franc peu après l’heure de jeu. Mandla Masango est chargé du tir, qu’il envoie à ras de terre. Mais le ballon est dévié par le mur. Kevin Jean-Louis ira à nouveau chercher le cuir au fond des filets (69e).
« C’est une victoire logique pour eux. On prend deux buts sur deux erreurs évitables », admet Alain Happe, l’entraîneur du Club M. Devant ce déficit de deux buts à remonter, il faisait entrer Jonathan Édouard à la place de Stafford (69e), puis Nick Curpanen pour Kevin Perticots (77e), avant de faire appel à Fabrice Pithia dans les dernières minutes de jeu pour remplacer son frère Fabien. Ce qui ne changea rien à l’issue de la rencontre.
« Ce n’était pas un match facile. Ils nous ont opposé une belle résistance. Mais nous avons réussi à placer deux buts pour nous assurer de la qualification », soulignait Ephraim Shakes Mashaba, le mentor sud-africain.
Quant à Alain Happe, il admet que l’équipe est en reconstruction. « Il nous faut brasser large. Mais surtout, c’est une promesse qui va se concrétiser, puisqu’en intégrant des jeunes, j’espère créer une saine concurrence dans le groupe ».
En attendant, Maurice a subi sa troisième défaite d’affilée. À 25 jours des JIOI à La Réunion, il y en effet du chemin à faire.