Kurvin Rita a ouvert le score pour les Chebel Citizens avant le quart d’heure de jeu…

Les Chebel Citizens sont passés tout près de leur première victoire en Mauritius Premier League (MPL), hier au stade Sir Gaëtan Duval, dans le cadre de la rencontre qui les opposait au Cercle de Joachim, comptant pour la sixième journée du championnat. Entre les occasions ratées et le manque de réalisme, les deux équipes se sont séparées sur le score de 1-1.

Le round d’observation pour deux équipes mal en point en championnat et qui se croisaient pour la première fois n’aura duré que 11 minutes. Kurvin Rita, arrivé en début de saison du banc des Sylvesters, envoyait Grégory Nany, le portier du Cercle, chercher le ballon au fond de sa cage. « Nous avons ouvert le score, mais après, c’est une question de confiance en soi et de réalisme », lâche Roland Espiègle, l’entraîneur des Citizens.

Mais les Curepipiens ont un passé de double champion à faire respecter. S’appuyant sur le puissant latéral Damien Balisson et passant sur les ailes, le Cercle de Joachim forcera, 25 minutes plus tard, la décision. Lorsque Cyrille Ondoa se retrouve seul contre Fashina Olayeni, sa sortie est trop brutale et envoie l’attaquant curepipien au tapis. L’arbitre montre tout de suite le point réparateur. C’est Damien Balisson qui s’en charge. L’international latéral ne tremble pas et prend Ondoa à contre-pied. « On a eu des occasions. Il n’y a que la réussite qui nous a fait défaut », avance pour sa part Denis Dookhee, l’ancien joueur aujourd’hui entraîneur du Cercle.

C’est vers le mileu de la deuxième période que les choses se décantent pour les deux formations, qui semblaient vouloir désespérément les trois points. Le capitaine des Citizens, Khemraj Bullaram, sera au four et au moulin pour tenter de donner les trois points aux siens. D’ailleurs, il sera à la base d’une action qui aurait pu tuer le match. En servant Warren Sheikrajah, le capitaine a sûrement vu les trois points tomber dans son escarcelle. Mais l’ancien Nordiste ajuste mal son tir, qui se perd loin derrière les buts curepipiens.

« C’est ce genre de situation que nous devons travailler », admet Roland Espiègle. En fait, l’entraîneur est d’avis que ses protégés ne croient pas en leur potentiel. « C’est le premier pas vers le succès. Il faut que ce groupe reconnaisse son potentiel. » De son côté, Denis Dookhee n’y comprend plus rien. « Il y a des qualités et du talent. Mais je ne comprends pas comment on peut arriver à ça ! » Il attribue les mauvais résultats à un facteur : l’absence de jeu collectif. « On aurait pu tuer le match si l’esprit collectif avait été respecté. Là, on était loin de ce qui a été dit à l’entraînement. »

Roland Espiègle veut, lui, croire en des lendemains meilleurs. « Nous devons nous montrer plus efficaces. Aujourd’hui, nous y étions presque… », conclut-il.


Les autres résultats

-AS Quatre-Bornes/Savanne SC 0-4

-Chebel CSC/Cercle de Joachim 1-1

-Pamplemousses SC/Petite Riviere Noire FC 4-1

La Cure -Sylvester SC/Roche-Bois Bolton City 0-0

Cet après-midi
-Stade St François Xavier

-ASPL 200/EBRRMR