Sewram Gobin (32 ans), attaquant de l’Association Sportive de Rivière-du-Rempart a inscrit 26 buts en championnat cette saison, terminant meilleur scoreur. Mercredi en demi-finale de la MFA Cup face à Petite-Rivière-Noire FC, son équipe a été éliminée (2-3) mais cela ne l’a pas empêché de se distinguer avec un doublé. Cet habitant d’Albion se dit déçu voire frustré de n’avoir pas été appelé en sélection puisque les statistiques parlent pour lui. En effet, depuis son arrivée il y a quatre ans au sein du club de Nord de l’île, il a toujours été très réguliers, prenant à chaque fois la première place au classement des pichichis. « En 2012, j’en avais marqué 14 et l’année suivante 15. L’année dernière, je l’ai amélioré avec 17 réalisations et cette année, j’ai porté ma marque à 26 », fait-il ressortir.
Il soutient, « Je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas été appelé au sein du Club M. Je pense que j’ai largement ma place et mes performances parlent pour moi. Je suis un buteur et je marque. C’est frustrant car je me donne toujours à 200 % et je suis quelqu’un de très appliqué. C’est incompréhensible », souligne Sewram Gobin. Ce dernier a fait ses classes à l’école de foot d’Albion Rovers et a porté les couleurs de l’Union Sportive de Beau-Bassin/Rose-Hill (USBBRH), du Savanne SC et des équipes indiennes de Mohun Bagan et Pune FC (2e division) avant de rejoindre l’ASRR. Il ne compte que trois sélections avec le Club M, deux obtenues en 2006 et une en 2009.
C’est une chose de ne pas faire partie des plans d’un sélectionneur. Mais ce n’est pas comme si Maurice possédait un réservoir de grands buteurs. Il aurait mérité d’avoir sa chance au vu des dernières prestations du Club M qui n’ont été guère reluisantes. Dommage pour lui qui ratera les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI, 1er-9 août) à La Réunion. Ce ne sont pas toujours les meilleurs qui sont récompensés.