Le Racing Club de Maurice, en partenariat avec Coca-Cola, organise vendredi soir dans son fief de Trianon le Memorial Dany Imbert. Ainsi, le public verra s’affronter les anciennes gloires du football local, avec comme match phare l’opposition entre les vétérans du Racing et ceux de la sélection nationale. Le spectacle promet d’être au rendez-vous.
On se souvient que ce génie du football, véritable locomotive, était passé de vie à trépas le 15 mars de cette année, plongeant toute la famille du ballon rond dans le deuil. Le Racing Club de Maurice, club avec lequel il avait été champion national en 1978, a décidé d’honorer sa mémoire en organisant un match de gala, ce vendredi 3 juin (19h30). C’est jeudi soir que les dirigeants du club ont présenté le programme de cette journée à la presse. « Dany Imbert était un joueur d’exception, un des plus grands que Maurice ait connus, de par sa qualité technique, sa vitesse légendaire et sa présence sur un terrain de football, qui faisait le plaisir de tout un chacun », a précisé le président du Racing Club, Armand Tadebois.
Pour rappel, feu Dany Imbert faisait  partie des «Elahee Boys», qui avaient réalisé la meilleure performance de la sélection, en atteignant une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations (CAN), en 1974. Dany Imbert avait d’ailleurs inscrit les deux buts du Club M, qui constituaient les deux seuls buts de la sélection dans cette compétition, un contre la Guinée et un contre  le Zaïre. La sélection avait été éliminée au premier tour, ce qui constituait la meilleure performance du club M, et cette génération était considérée comme la meilleure du football mauricien. Il a porté fièrement les couleurs du Racing Club de Maurice, dont il était le capitaine et avec qui il a remporté le championnat de première division en 1978.  Il a arrêté sa carrière en 1983.
À jamais gravé dans les mémoires
Pour Quéland Tombé, qui fait partie de l’équipe vétéran du Racing, stipule que Dany Imbert était un grand monsieur. « Il était vraiment très talentueux, une référence au poste d’ailier, capable de fulgurance incroyable balle au pied. C’est un honneur pour moi de lui rendre hommage sur le terrain. Il restera à jamais gravé dans ma mémoire. » Même son de cloche pour Reshad Mungly, de la formation vétérane du Club M. « Nous avions évolué ensemble en Égypte pour la CAN 1974. Son talent n’est un secret pour personne car il avait inscrit les deux seuls buts de la sélection mais c’est surtout l’homme qui m’a le plus marqué. C’était vraiment quelqu’un de bien, calme, posé, facile à vivre et avec un mental d’acier. Un vrai gagnant. »
Serge Moorjee, coresponsable de la sélection nationale vétérans, ne tarit  pas d’éloges non plus sur ce grand Monsieur. « Dany était un bon garçon qui ne faisait pas de vague, un gentleman. Dans le football, il était considéré comme étant un silent killer. Il défendait un temps les couleurs du collège St-Esprit. J’ai une petite anecdote qui me fait toujours sourire à son sujet. J’avais donné des consignes à mes joueurs à l’époque de faire un marquage à la culotte le concernant. Mais il arrivait toujours à s’en sortir, avec des dribbles imprévisibles. C’était la grande classe. » Pour Gaëtan Texier, qui dirigera l’équipe du Racing Club vendredi, est, quant à lui, revenu sur le fair-play de Dany Imbert. « Il prenait beaucoup de coups durant les matches mais il ne s’en est jamais plaint. Bien au contraire, c’était un joueur très fair-play qui ne commettait que très rarement de fautes sur ses adversaires. C’est un modèle pour la jeune génération. Je suis très heureux que tous ceux qui ont cotôyé Dany se rencontrent vendredi pour lui rendre hommage. C’est très important », a-t-il indiqué.
Armand Tadebois a tenu à remercier les sponsors, notamment Coca-Cola à travers son représentant Mikaël Chaperon ainsi que la Mauritius Football Association (MFA). « En lever de rideau du match, les écoles de football du club seront en action à partir de 18h30 et la partie connaîtra son dénouement à 19h15. Ensuite, les dirigeants du club procéderont au dévoilement d’une plaque commémorative. Nous avons décidé de donner le nom de Dany Imbert au terrain de football principal du Racing Club », a soutenu Armand Tadebois. Il a ajouté que « le public est attendu en grand nombre pour venir découvrir l’ambiance qui régnait aux matches de football d’antan pour ainsi inspirer la jeunesse. La rencontre est ouverte au public. »