On aborde désormais l’avant-dernière phase de la MFA Cup, en suspens depuis quelque temps déjà. Après le sacre logique de l’ASPL 2000 en championnat, on suivra avec attention la performance des protégés de Sakoor Boodhun en demi-finale, contre son rival et dauphin, le Pamplemousses SC, demain au stade Germain-Comarmond, alors que le Petite Rivière Noire FC, tenant du trophée, se mesurera à l’AS Quatre-Bornes au stade St François Xavier.
C’est fraîchement auréolé de son titre de champion de la cuvée 2015-16 que l’ASPL 2000 se présentera face à son dauphin demain. L’occasion de mettre un petit plus tout le monde d’accord sur un point : les Port-Louisiens veulent tout gagner. Sakoor Boodhun a, en outre, l’effectif pour aller au bout de cette compétition.
Par contre, Pamplemousses, nouveau vice-champion de Maurice, doit encore faire oublier ses deux saisons vierges de tout succès chez les pros. Si l’on excepte la finale — perdue — de la Republic Cup en 2015 et celle de la MFA Cup, perdue également, les hommes de Tony François n’ont qu’une médaille de second à faire valoir. Pourtant, l’effectif nordiste est tout aussi pléthorique que celui de l’ASPL 2000. Colin Bell, Kevin Perticots, mais surtout le meilleur buteur du championnat, Branly Ratovorinina. Arrivera-t-il à faire parler la poudre face à la meilleure défense de la BMPL ?
Dans l’autre demi-finale, Petite Rivière Noire sera opposée une équipe de l’AS Quatre-Bornes qui a su forger le respect de ses adversaires. La bande à Benjamin Théodore a raté le podium de la BMPL de peu, même si les choses ne sont pas terminées comme ils le souhaitaient. Cette rencontre à élimination directe est donc l’occasion de montrer que l’AS Quatre-Bornes possède les atouts pour aller en finale. D’ailleurs, sans quatre de leurs cadres — suspendus pour avoir participé à une compétition non-reconnue par la MPFL —, les Quatre-Bornais ont tenu tête au champion dimanche.
L’équipe de Petite Rivière Noire avait sauvé sa saison l’année précédente grâce à un triplé inédit — Charity Shield, MFA Cup, Super Cup — semble être égale à elle-même. En championnat cette année, les protégés de Fidy Rasoanaivo ne semblent pas avoir été encore capables de bousculer les grosses écuries du championnat. En même temps, la MFA Cup est son terrain de jeu. Le PRNFC a remporté deux fois consécutivement ce trophée. Reste à savoir si Petite Rivière Noire aura suffisamment de ressources pour contrer l’attaque de l’AS Quatre-Bornes, qui compte parmi les plus régulières de la BMPL.