Petite-Rivière-Noire et Pamplemousses en découdront cet après-midi (15h) au stade Anjalay à Belle-Vue pour la 5e fois en finale d’une compétition locale de coupe. Vainqueur de la Charity Shield et 5e en championnat, la bande à Twaleb Fathemamode voudra remporter un deuxième trophée tandis que les protégés d’Henri Spéville, battu lors de la finale de la Republic Cup par La Cure Sylvester aux tirs aux buts, tenteront de rectifier le tir.
Ce sont deux équipes qui se connaissent très bien. Lors de leur dernière confrontation en 2014, c’était Petite-Rivière-Noire qui avait battu les Nordistes en finale de la MFA Cup. Mais c’est le Pamplemousses SC qui possède le meilleur bilan avec 3 victoires contre une en finale. Mais les statistiques ne veulent parfois rien dire puisque les deux équipes défendront crânement leur chance aujourd’hui. « Nous allons tout faire pour remporter la victoire. C’est une finale et nous avons le devoir de sortir le grand jeu face à une équipe de Pamplemousses très dangereuse. Nous sommes très motivés et nous avons hâte d’en découdre », explique le coach de la formation de l’Ouest, Twaleb Fathemamode.
Ce dernier devra toutefois faire l’impasse sur son gardien de but Ivahn José, expulsé lors de la demi-finale remportée contre l’AS Rivière-du-Rempart (3-2) au stade George V (Curepipe). Le deuxième gardien, Romano Lahache purge pour sa part une suspension d’un an. C’est le défenseur Jean-Jacques Taré qui devrait garder les cages. « Nous avons également comme option le gardien de but de l’équipe junior mais je déciderai de la marche à suivre », poursuit notre interlocuteur. Les trois buts de son équipe ont été inscrits par Francis Rasolofonirina (32e), Andy Patate (60e) et Kersley Louis (81e) alors que du côté de l’ASRR, c’est Sewram Gobin qui a inscrit un doublé.
Dans l’autre demi-finale, le Pamplemousses SC s’est imposé sur le score de 2 buts à 0 contre la lanterne rouge de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL), Entente Boulet Rouge/Riche-Mare Rovers grâce au buteur Malgache, Branly Zizi Ratovorinina (21e et 75e) au stade Germain Comarmond à Bambous. Mais le coach Henri Spéville est loin d’être satisfait de la prestation de ses protégés. « La formation flacquoise s’est créée beaucoup trop d’occasions. J’en veux à mes joueurs qui n’ont pas su gérer le match comme il faut. On va dire que nous avons fait parler le réalisme en inscrivant deux buts importants », indique l’homme fort de Pamplemousses.
Ce dernier estime que son équipe, 3e du championnat derrière Cercle de Joachim et l’ASPL 2000, a tiré des enseignements de cette demi-finale. « La demi-finale était très dure, contre Petite-Rivière-Noire en finale, nous n’allons pas nous attendre à une partie de plaisir. Il faudra rester concentré jusqu’au bout. Nous avons une revanche à prendre contre eux car ils nous avaient battus lors de la dernière finale de la MFA Cup. Ce sera très disputé car, qu’on se le dise, nous n’avons pas l’intention de laisser encore une fois filer notre chance. La défaite en finale de l’Omnicane Republic Cup contre La Cure nous a laissé un goût amer et nous ne voulons pas revivre cette mauvaise expérience », ajoute Henri Spéville.
Quoi qu’il en soit, le tenant du trophée, Petite-Rivière-Noire, devra s’employer à fond pour repousser les velléités de Pamplemousses dans un match qui s’annonce palpitant.