Le ministère de la Jeunesse et des Sports a écrit au Comité olympique mauricien (COM), jeudi, pour demander une copie de la lettre que l’instance de Labourdonnais a envoyé à la FIFA le 7 novembre dernier pour relater la situation actuelle du foot mauricien.
C’est ce que nous avons appris de sources autorisées. Une correspondance en deux lignes signée par l’Acting Permanent Secretary, Virendra Kumar Daby, qui invite le COM à lui soumettre une copie du courriel expédié à l’instance suprême du football mondial.
Il ressort que la publication de quelques extraits de cette lettre dans notre article de samedi dernier a fait des vagues. Une prise de position du COM qui n’a pas du tout plu au ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo. Ce dernier était du reste en contact permanent avec le State Law Office pour décider de la marche à suivre.
Mais, avant tout, il faudra se procurer cette lettre. Reste à savoir si le COM accédera à la requête du MJS. Une chose est sûre, le président du COM, Philippe Hao Thyn, a maintenu le contenu de la lettre dans une déclaration effectuée au Mauricien peu avant son départ pour Bamako, jeudi.
« Je maintiens ce que j’ai écrit dans cette lettre. La FIFA voulait avoir mon opinion sur la situation réelle du foot à Maurice. Je n’ai fait que relater la vérité. Je l’ai fait en mon âme et conscience. Et je persiste à dire que je n’ai commis aucune erreur », nous a-t-il confié.
Entre-temps, une lettre de la FIFA est tombée lundi sur les « alleged statements of the Minister of Sports and his surprise towards FIFA attitude » signée du secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, et destinée au président de la MFA, Vinod Persunnoo. Si tel est le cas, la FIFA juge important de rencontrer le ministre pour clarifier les malentendus.
« You could thus inform him about the current process of the revision of the MFA statutes meant to bring them in line with FIFA requirements. Such a meeting would also offer a good opportunity to elaborate on some fundamental principles, like the need to guarantee the independance of the MFA in its decision-taking process », peut-on lire.
Le secrétaire général tient aussi à faire ressortir que, dans certains cas, il y a des divergences entre les statuts et la loi du pays sur le sport. La FIFA, poursuit-il, recommende toujours à la fédération membre de travailler de concert avec les autorités pour surmonter ces obstacles, ce qui est souvent le cas. « We are optimistic it will be the same in Mauritius since the alleged statements of the Minister seem rather due to lack of communication than to antagonism », soutient-il.
Il a aussi annoncé que la FIFA déléguera un observateur lors de la tenue de l’assemblée générale extraordinaire de la MFA prévue le 7 décembre. Il espère que ce dernier pourra effectuer une visite de courtoisie au ministre afin de répondre à toutes les questions en suspens.
———————————————————————————————————————————
Ritoo a rencontré Persunnoo hier
La hache de guerre a-t-elle été enterrée hier entre le ministre Devanand Ritoo et le président de la MFA, Vinod Persunnoo ? Ces deux hommes ont eu une séance de travail de plus d’une heure au 3e étage de l’Emmanuel Anquetil Building. La satisfaction est d’ailleurs de mise des deux côtés.
« C’est un grand pas dans la bonne direction. C’est le football mauricien qui est sorti gagnant. J’ai toujours pr?n? le dialogue et la position adopt?e par la FIFA cadre parfaitement avec cela. La r?union s’est d?roul?e dans le respect. Nous avons pu clarifier plusieurs points », nous a confié le ministre peu après la réunion.
Il avait à ses côtés ses officiers dont le PS Daby, quelques Seniors Sports Officers et le secrétaire général de la MFA, Sada Vuddamalay. Ce dernier a évoqué les amendements qui devront être apportés aux statuts de la MFA comme préconisés par la FIFA.
« Nous avons d?cid? d’instituer un comit? compos? des repr?sentants de la MFA et du MJS pour voir comment harmoniser les recommandations de la FIFA en tenant en compte les provisions de la Sports Act. Je pense que c’est un tr?s bon signal. Le MJS et la MFA sont appel?s ? travailler main dans la main. Dommage que certains ont profit? de cette situation pour jeter de l’huile sur le feu », a poursuivi le ministre.
De son côté, le président de la MFA a affirmé que le ministre a été très réceptif aux explications de la MFA sur plusieurs points. « Nous avons dissip? les malentendus. Je pense que nous ?voluerons d?sormais dans de meilleures conditions, cela pour le grand bien du foot mauricien », a déclaré Vinod Persunnoo.
Il nous revient que le ministre a accepté de financer le déplacement de la sélection des -20 ans à la Cosafa Cup à la fin de ce mois. Il se trouve aussi que Devanand Ritoo a annoncé la remise de chèques aux clubs nationaux de football dans le cadre de la Regionalisation Fund au début de décembre en présence de l’émissaire de la FIFA qui assistera à l’assemblée générale extraordinaire de la MFA (7 décembre).