Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a joué au père Noël avec la remise de chèques aux clubs la Premier League, de la First Division League, de la Second Division League et douze comités régionaux. La cérémonie a eu lieu, ce matin, au NPF Building à Rose-Hill en présence du ministre Devanand Ritoo et du président de la Mauritius Football Association (MFA), Samir Sobha.
Ouf de soulagement pour les équipes qui attendaient avec impatience cette manne financière du MJS qui complète ainsi son aide après avoir effectué une première tranche en mars dernier. Les dix clubs de la Premier League ont reçu chacun Rs 400 000. Ce qui représente un chiffre global de Rs 4M.
Quant aux huit équipes de la First Division League, ils ont obtenu chacun Rs 240 000 tandis que les huit formations évoluant en Second Division League ont reçu chacun un chèque de Rs 190 000. Les douze comités régionaux n’ont pas été en reste, ils sont bénéficié chacun une somme de Rs 80 000.
Le Chef de cabinet du MJS, Dev Phokeer, a d’emblée souhaité la bienvenue aux représentants des clubs à l’occasion de cette remise de chèque. «C’est la première fois que je vous rencontre. Le projet de la ligue semi-professionnelle concerne beaucoup la MFA et sans votre aide nous ne pourrons  mettre sur pied un tel projet», a-t-il souligné.
Invité à prendre la parole, Samir Sobha, dont la légitimité à la présidence de la MFA est désormais rendue officielle par la Fédération internationale de football (FIFA), a indiqué qu’il est tout à fait heureux que les choses bougent dans la direction pour le football. «C’est un plaisir pour moi d’être parmi vous ce matin. Je dois remercier le ministère en particulier le ministre Ritoo, pour son aide aux clubs de différentes divisions aussi bien que pour les comités régionaux. Cette aide va sans aucun doute apporter une motivation supplémentaire pour les clubs dans la mesure où il est difficile de retrouver de sponsors», a fait ressortir l’homme fort du football local.
Pour ce dernier, le ballon rond reprend une autre tournure après la visite des deux délégués de la FIfFA et avec la cérémonie de ce matin. «Après que la FIFA aid dissipé les malentendus, cela s’annonce de bon augure pour le football et je souhaite que les choses bougent dans la bonne direction afin que le football sorte gagnant», a-t-il ajouté.
Le ministre Ritoo a de son côté fait ressortir que la situation était confuse surtout après le Congrès de la FIFA. «Cet événement était une grande première à Maurice. Nous avons eu les félicitations de plusieurs pays et aussi de la FIFA à travers des messages. Toutefois le football a connu des problèmes  par la suite avec deux groupes qui s’opposaient. Fort heureusement que la situation a été réglée par la FIFA qui reconnaît Samir Sobha comme président de la MFA. Le ministère a joué un rôle important dans cette médiation afin que tout le monde discute comme des adultes autour d’une table. Les choses sont rentrées dans l’ordre. J’attends maintenant que la MFA, les clubs et les parties concernés aillent de l’avant pour faire progresser la discipline», a déclaré Devanand Ritoo.
Le ministre a rappelé que l’intérêt général demeure les sportifs. Même si les dirigeants sont des volontaires, ils doivent toujours travailler dans l’intérêt de l’athlète qui doit être mis au centre du développement. Devanand Ritoo a précisé que le MJS est là comme facilitateur afin de mettre les moyens autant que possible à la disposition des fédérations.
«Le football demeure la discipline principale. Le football c’est le fair-play. Nous avons besoin la MFA pour lancer le concept de la ligue semi-professionnelle. La MFA should be on board», a-t-il ajouté. Il a parlé par la suite du classement du Club M qui est à la 178e place au FIFA Ranking devançant les pays de la région tels que Madagascar, les Comores et les Seychelles. Il a fait un pressant appel aux dirigeants d’encourager et supporter les compétitions jeunes qui se déroulent en ce moment.