Défait lourdement 2-5 trois jours plus tôt à l’aller au stade Anjalay, le Club M n’a pu réaliser l’exploit de passer le premier tour des éliminatoires du Mondial 2018 (Russie) hier à Nairobi face au Kenya. Les protégés du tandem Joe Tshupula-Alain Happe ont dû se contenter d’un nul 0-0.
Il aurait fallu que le Club M marque à quatre reprises au moins sans concéder de but pour espérer concrétiser le rêve. Mais les Harambee Stars, qui n’ont rien cédé, ne sont pas non plus parvenus à combler les attentes de leurs supporters qui s’attendaient, il est vrai, à une nouvelle avalanche de buts dans leur fief. Très frustrés de ce nul vierge, ces derniers l’ont exprimé de plus en plus intensément jusqu’à la fin du match disputé au Kasarani Stadium.
Selon la presse kenyane, les locaux se sont créé plusieurs occasions franches devant buts mauriciens gardés inviolés par Kevin Jean-Louis. Mais, inefficaces, ils ont toujours échoué et ce nul leur a coûté un doublé face à Maurice. « Honnêtement, le match était à sens unique, notre adversaire a toujours couru après le ballon. Nous avons essayé de marquer, mais nos tentatives ont souvent échoué sur le poteau. On n’y peut rien, c’est le foot », livrait après le match Bobby Williamson, le coach des Harambee.
« Nos joueurs ont fait forte impression. Nous avons décidé de faire jouer quelques-uns de nos jeunes éléments pour essayer d’ouvrir une brèche, mais la chance n’était pas dans notre camp ».
Le milieu de Southampton et capitaine de l’équipe kenyane, Victor Wanyama, exprimait lui aussi sa déception. « Nous avons fait de notre mieux, mais ce n’était pas notre jour. Ce sera dur contre le Cap Vert au prochain match, mais nous aurions quand même eu une bonne préparation. Je pense que tout est possible. Notre avenir est serein. À la fédération kenyane d’organiser plus de matches amicaux pour garder à flot les résultats ».
Les Kenyans se montrèrent les plus dangereux très tôt sur deux actions simultanées, dont un corner qui s’avéra sans dommage. Mais à la 9e minute, suite à une faute technique du portier mauricien qui joua le ballon de la main sur une passe en retrait dans la surface de réparation, les Kenyans obtinrent un coup franc indirect. Toutefois, Victor Wanyama rata maladroitement son tir.
À la 18e minute, le centre de Fabien Pitchia sera maîtrisé par Brian Mandela, avant que Michael Olunga ne dribblât la défense mauricienne pour finalement tirer dans les bras de Kevin Jean-Louis. Deux minutes plus tard, ce même Olunga obtint une balle pour faire le break, mais en fut dépossédé par la défense mauricienne.
À la 36e minute, c’est la transversale qui renvoya le tir de Mandela sur coup franc. Maurice déclencha aussitôt une rapide contre-attaque qui fit que Kevin Bru se retrouva seul contre le gardien kenyan Boniface Oluoch. Malheureusement, le Mauricien buta sur ce dernier.
Subséquemment, Kevin Jean-Louis effectua à son tour deux arrêts, le premier déterminant avant la pause et l’autre sur un tir de loin d’Eric Johanna. Les Kenyans auraient pu faire la différence à la 72e minute sur une passe incisive de Victor Wanyama pour Kevin Amwayi, mais ce dernier tira largement à côté avant d’être remplacé par Allan Wanga.
Les Kenyans maintinrent leur pressing pour se créer les trois dernières occasions sept minutes plus tard. Mais Kevin Jean-Louis s’interposa face à Johanna Omollo, alors que Michael Olunga trouva lui le poteau. Ce même Omollo, qui est milieu de terrain en Belgique, vit également son tir échouer sur le montant.