Une mini crise a été évitée de justesse ce matin au stade St François Xavier. Les joueurs de La Cure Sylvester auraient refusé de s’entraîner. La raison : des salaires impayés pour le mois de janvier. Cependant, nous apprenons que les salaires ont été décaissés depuis quelques jours déjà.
Or, la question tient plutôt à des retards de paiement qui seraient devenus répétitifs. « Nous avons demandé une réunion d’explication avec les dirigeants de la Mauritius Professional Football League (MPFL) », laisse entendre une source proche des joueurs.
« C’est déjà arrivé dans le passé. Ce que nous souhaitons, c’est qu’on nous traite vraiment comme des professionnels. » Pourtant, une solution a vite été trouvée. « Nous avons décidé de reprendre l’entraînement l’après-midi », confie-t-on du côté des joueurs.
Mais le problème en fait semble bien plus profond que ce qu’il paraît. « Il s’agit d’un trop-plein. Certains joueurs se fient au salaire de footballeurs pour vivre. Ce n’est pas normal d’être payé avec autant de retard. » Du côté de la MPFL, on soutient que les salaires ont déjà été versés sur les comptes respectifs.  
Il faut savoir que les salaires des joueurs est assuré par le MJS et la MPFL, qui envoient l’argent nécessaire aux clubs. Cependant, la question est de savoir où les choses calent. « Nous avons réglé le problème en équipe. Mais nous voulons une explication de la MPFL pour que les éventuels doutes soient clarifiés. » Il nous revient que d’autres clubs, et pas des moindres, auraient aussi eu de tels problèmes.
La mini crise de ce matin aura démontré que la professionnalisation a bien été implémentée, mais qu’il y a encore quelques détails à régler.