En clôture de la 30e journée, Manchester United a conforté sa place de leader en dominant Fulham sur sa pelouse (1-0). Un résultat qui permet aux Red Devils de compter désormais trois points d’avance sur leur rival et poursuivant City, accroché samedi à Stoke City (1-1). Mais, pour décrocher ce cinquième succès consécutif en championnat, les hommes de Ferguson devaient cravacher face à une équipe qui ne cédait pas le moindre espace dans ses trente derniers mètres. D’autant plus que les Cottagers s’offraient même le luxe de se procurer les meilleures occasions de la première demi-heure par Dembélé (17e) et Dempsey (24e). Dominateur impuissant, MU finissait par profiter d’une double erreur d’Hangeland et de Riise pour prendre l’avantage grâce à Rooney (1-0, 42e).
Fort de son avance, United réussissait enfin à retrouver sa maîtrise collective pour kidnapper le ballon face à des Cottagers qui s’éteignaient offensivement au fil des minutes. Il ne restait à l’équipe de Ferguson qu’à marquer un deuxième but pour se mettre définitivement à l’abri. Mais des sauvetages de Schwarzer sur des frappes de Valencia (48e) et Young (53e) retardaient l’échéance. Quelques instants plus tard, le gardien australien de Fulham récidivait et sortait une double parade déterminante pour empêcher Young de signer le but du break (75e). Un deuxième but qui ne venait finalement pas, ce dont ne profitait pas un Fulham quasiment inexistant lors du deuxième acte. Toutefois, les hommes de Martin Jol auraient pu bénéficier d’un penalty en fin de rencontre à la suite d’une charge de Carrick non sifflée sur Murphy (89e). MU s’en tirait bien et pouvait respirer un grand coup au coup de sifflet final. Sans briller, les hommes de Ferguson parviennent néanmoins à conserver leur dynamique avec un cinquième succès de rang en championnat. City est prévenu, le champion sortant est bien au rendez-vous au moment d’aborder le sprint final.