L’équipe Black Stars 91 va représenter Maurice à la finale mondiale du Neymar Jr’s Five. Constitué de Mervyn Jocelyn, Nikhil Gadarsing, Clarel Jackson, Jean- Stéphane Nabab et Bruno Mariane, le groupe quitte le pays aujourd’hui pour se rendre à Santos via l’Afrique du Sud. Les qualifications se dérouleront vendredi, les demi-finales et finale le lendemain.
Les Mauriciens affronteront les équipes championnes d’une quarantaine de pays sur les terrains du Instituto Projeto Neymar Jr., le complexe de formation de football de Neymar, à Santos au Brésil.
« La concurrence sera rude, avec des équipes de dizaines de pays qui auront sans doute un très bon niveau. Ce sera de toute façon une expérience formidable et une chance incroyable de pouvoir jouer au football dans ce pays, qui fait rêver les footballeurs que nous sommes depuis l’enfance. Nous tenons à remercier les organisateurs et ceux qui nous ont soutenus pour l’occasion qui nous est offerte », souligne Mervyn Jocelyn, le capitaine de l’équipe.
Les coûts des billets d’avion et d’hébergement de l’équipe mauricienne sont pris en charge par les organisateurs, avec la coordination de Red Bull (Maurice). L’équipe gagnante de cette finale internationale aura droit à un voyage à Barcelone tous frais payés pour voir jouer Neymar pendant un match du FC Barcelone et pour rencontrer l’attaquant brésilien en personne. Cette compétition mondiale bénéficie du soutien de Red Bull.
Les Black Stars 91 avaient obtenu une nette victoire en finale des sélections mauriciennes de ce championnat de football, le 15 mai au stade Sir Gaëtan Duval à Rose-Hill. Plus de 80 équipes mauriciennes de toutes les régions de l’île étaient inscrites. Ces qualifications nationales avaient été organisées par les responsables mauriciens de Red Bull, avec le soutien technique de Giovanni Jeannot et Stéphane Buckland.
Le principe du Neymar Jr’s Five est simple : deux équipes de 5 joueurs ou joueuses (y compris en équipes mixtes), âgés de 16 à 25 ans, s’affrontent pendant 10 minutes, sur un terrain de petites dimensions, où sont placées deux petites cages de buts, sans gardien. L’équipe gagnante sera celle qui marque le plus de buts. La compétition se joue aussi avec une règle de handicap : au cours de chaque match, chaque équipe est privée d’un de ses joueurs pour chaque but encaissé.