Joaquim Francisco Filho, 76 ans, est un nom clinquant et une véritable référence du football mondial, notamment en termes de formations. Le technicien brésilien, ancien adjoint de Sir Alex Ferguson à Manchester United, a d’ailleurs été choisi par la Mauritius Football Association (MFA) pour remplacer le Belge d’origine congolaise, Joe Tshupula, à la tête de la sélection nationale de football. Si le dernier nommé n’a été à la hauteur des attentes placées en lui, la donne pourrait être tout autre avec celui que l’on surnomme « Le Professeur ». Joaquim Francisco Filho a quand même un CV qui parle pour lui.
Son arrivée a été rendue possible grâce notamment à l’adjoint du Directeur Technique National (DTN), Jonathan Bru, avec qui le nouvel homme fort du Club M entretient d’étroites relations. C’est grâce à l’ancien capitaine de la sélection, qui a fait sa formation à l’INF Clairefontaine, que Filho était à Maurice en février, animant un stage pour les entraîneurs dans le cadre du processus de développement de la formation des jeunes. Véritable mine d’informations, ce grand voyageur, qui est avant tout un passionné, a toujours eu à coeur de partager son savoir et de former des éducateurs. Il avait d’ailleurs précisé que la pédagogie est primordiale dans l’épanouissement d’un jeune footballeur. Le coach de la sélection nationale des moins de 17 ans, Kersley Clark, et son assistant, Roddy Brelu-Brelu, finaliste malheureux de la COSAFA (U17), ont bénéficié de l’expertise du Brésilien. Il devrait débarquer à Maurice au courant de la semaine prochaine.
Une fois en poste, « Le Professeur » aura l’occasion de jauger son effectif dès la mi-août lors d’un déplacement en Inde à la Champions Cup 2017. La compétition débutera le 17 courant pour connaître son dénouement le 27 du même mois dans la ville de Chennai, capitale de l’État du Tamil Nadu. Outre Maurice et le pays hôte, ce tournoi verra également la participation de Saint-Kitts-et-Nevis. Une nation européenne s’alignera à la compétition, dont les rencontres seront disputées au SDAT-Nehru Stadium.
Francisco Filho a toujours privilégié la technique (base même du football) avant l’aspect athlétique. « Il y a beaucoup de travail à faire à Maurice, notamment au niveau technique. Vous savez, dans le football, c’est le plus important. La partie physique vient après. Il faut avant tout faire des footballeurs avant d’en faire des athlètes. Nous devons favoriser l’habileté, l’exécution du mouvement. Bien évidemment, certains sont plus doués que d’autres, mais la phase technico-tactique est primordiale, obligatoire. Contrairement aux idées reçues, le drible s’apprend. Il est très important de véhiculer les bons messages », avait-il fait ressortir lors de son passage à Maurice. 
Le technicien est né à São Paulo en 1940 et y débute sa carrière de joueur professionnel à l’âge de 16 ans. Il évolue notamment au São Paulo Futebol Clube, mais aussi au Clube Atlético Juventus, qui a notamment formé les Parisiens Lucas Moura et Thiago Motta. Après le Brésil, il s’exilera au Vénézuela (Club Deportivo Portugués) puis au Portugal, avant d’achever sa carrière en France. Evoluant au poste d’avant-centre, il fera trembler les filets à de nombreuses reprises sous les couleurs du Nîmes Olympique (1966-1967), du RCFC Besançon (1967-1968), de l’US Boulogne (1968-1972) et du Toulouse FC. Après avoir raccroché les crampons, Joaquim Francisco Filho devient formateur, à l’INF Vichy tout d’abord, puis à l’INF Clairefontaine. Durant près de 30 ans, il contribuera à façonner de nombreux joueurs, de Jean-Luc Ettori à Thierry Henry en passant par Jean-Pierre Papin et Blaise Matuidi (le dernier en date). Sa renommée dépassera les frontières hexagonales, puisqu’il sera contacté aux débuts des années 2000 par Manchester United pour entraîner les équipes de jeunes (-17 ans et -18 ans). Il travaillera notamment avec Sir Alex Ferguson, et fera également office de chaperon et d’interprète au quadruple Ballon d’Or (2008, 2013, 2014, 2016) Cristiano Ronaldo lors de son arrivée chez les Red Devils, en 2003.