Le Chief Executif Officer de Totelepep est un homme pour le moins amer. Michel Lam, qui est rentré au pays durant la semaine écoulée, n’a pas manqué de le faire samedi dès qu’il a repris du service pour dire l’opposition de sa compagnie face à la démarche de la Gambling Regulatory Authority (GRA) pour imposer à partir du 1er décembre que les compagnies organisatrices des paris sur le football étranger disposent des fixtures et des résultats officiels. Face à cette démarche, Week-End a appris que Play On Line et Supertote ont fait cause commune par le biais d’une lettre pour demander d’une part l’extension du délai du 1er décembre et d’autre part pour demander à la GRA d’indiquer des compagnies avec lesquelles ils peuvent négocier pour avoir les «official fixtures and results».
La bataille est désormais  bien engagée face aux nouvelles exigences qu’impose la GRA aux compagnies organisatrices des paris sur le football. Totelepep qui était resté silencieux la semaine dernière dans notre article sur le sujet revient à la charge par le biais de son CEO. «Vous savez Totelepep est une compagnie qui a toujours prôné le responsible gambling. Du reste, vous pouvez le constater que nos betting shops  ferment à  18h. C’est vous dire que nous n’avons aucun problème avec les nouveaux horaires imposés par la GRA et nous pensons que l’ouverture jusqu’à 20h est un peu trop. Mais chacun sa politique. Par contre, en ce qu’il s’agit de ce nouveau règlement qui dit que nous devons avoir des official fixtures and results, je vous avoue que je ne comprends pas la démarche de la GRA», soutient Michel Lam.
Le CEO de Totelepep cite dans la foulée le jugement de la cour d’Angleterre en faveur de William Hill dans lequel il est indiqué que les fixtures de football n’appartiennent à personne. «C’est pour cette raison entre autres qu’une fois que j’ai repris mes fonctions, j’ai envoyé une lettre à la GRA pour demander les raisons de ces nouveaux règlements. J’attends leur réponse» affirme Michel Lam à Week-End. L’homme fort de Totelepep souligne aussi dans la foulée qu’il voudrait bien savoir comment la GRA va faire ou comment les compagnies vont faire avec les fixtures des championnats sur lesquels les paris sont organisés alors que les compétitions en Europe sont au repos?
Dans la foulée, notre interlocuteur affirme ne pas comprendre comment, cette fois, la GRA n’a pas choisi le dialogue comme en 2008 lorsqu’il était question des cotes des équipes. «A cette époque, il y a eu un dialogue et les stakeholders avaient décidé de laisser le marché décider. Dans ces conditions, ce sont les parieurs qui sont les premiers à gagner. Or, cette fois, on vient avec une décision et on nous demande de respecter ces mêmes conditions dans un mois» martèle Michel Lam.
Dans la foulée, nous apprenons que les directeurs de Play On Line et Supertote ont fait cause commune face aux exigences de la GRA. Qui il faut bien le dire demeure étrangement silencieux sur cette question. Selon les informations de Week-End, Play On Line et Supertote ont demandé à la GRA d’étendre les délais d’entrée en vigueur de ces nouveaux règlements à partir du 1er décembre, soit ce jeudi. Dans leur lettre, les deux compagnies demandent aussi à la GRA d’indiquer une compagnie ou des compagnies susceptibles de leur fournir des «officials fixtures and officials results» afin qu’elles puissent entamer des discussions avec la ou les compagnie (s) afin de pouvoir respecter les nouveaux règlements de la GRA.