Le Pamplemousses SC s’est qualifié pour la finale de la Republic Cup après sa victoire étriquée 2-1 aux dépens du Savanne SC, tenant du trophée, lors de la seconde demi-finale de la Republic Cup, mercredi soir au stade Auguste-Vollaire à Flacq. Pamplemousses affrontera ainsi le Curepipe Starlight SC en finale ce dimanche au New George V Stadium.
Pamplemousses n’a pas eu les coudées franches face à une équipe de Savanne qui était venue sauver sa saison ratée. Mais le métier de la formation nordiste a fait la différence face au finaliste de la précédente édition. Pamplemousses a tenu bon, particulièrement dans le dernier quart d’heure de la rencontre, alors qu’il menait pourtant 2-0.
Si la première tranche a été relativement équilibrée, les hommes d’Henri Spéville avaient tout de même pris une longueur d’avance avec un fort joli but poteau rentrant d’un tir du gauche à ras de terre de Guillaume Sokalingum sur un corner bien tiré par Williano Randriamanjato (1-0, 35e). Les coéquipiers de Colin Bell ont su gérer ce mince acquis jusqu’à la pause.
Pamplemousses s’est montré très entreprenant au cours de la seconde tranche. D’ailleurs, Kersley Appou, d’une reprise frontale sur un centre de Kelson Agache, passa à deux doigts de faire évoluer le score (58e). Guillaume Sokalingum, d’une reprise du gauche, rata le cadre (61e). Sur une attaque sudiste, Stéphane Olivier, seul face au gardien Kevin Jean-Louis, tira mollement (65e). À la minute suivante, Savanne allait encaisser un second but sur un chef-d’oeuvre de Kelson Agathe. Lancé en profondeur par Colin Bell sur un contre, Agathe, après avoir bien contrôlé la balle, décocha un tir de l’extérieur du pied droit en pleine lucarne gauche d’Ammomoothoo (2-0, 66e).
Dès lors, la tâche de Savanne devenait encore plus compliquée. Mais les joueurs de France Pierre se sont battus bec et ongles, parvenant même à réduire la marque par l’entremise de Steward St Louis sur un magnifique coup de tête suite à un coup franc millimétré de Stevenson Hollingsworth (2-1, 76e). Loin d’être à l’abri, Pamplemousses n’avait pas d’autre alternative que de repousser les assauts adverses afin de préserver le score jusqu’au terme de la rencontre.
« Je dois féliciter mes joueurs pour cette qualification. Ils ont bien joué en dépit de la pression de l’adversaire. Nous avons assisté à un match plaisant puisque les deux équipes ont produit un jeu total. Maintenant, il nous faut penser à la prochaine étape, c’est-à-dire la finale », a déclaré Henri Spéville, entraîneur de Pamplemousses.