Accusant deux buts de retard à la pause, le Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) a effectué une remontée spectaculaire pour s’imposer 3-2 face au Curepipe Starlight SC (CSSC), hier au New George V Stadium, lors du match vedette de la cinquième journée de la Premier League de football.
Les hommes de Twaleb Fatemamode ont du coup pris leur revanche après la finale perdue de la MFA Cup 2013 contre ces mêmes Curepipiens. Hier, il s’agissait d’un autre scénario. Les champions de Maurice avaient pourtant débuté la rencontre tambour battant en prenant l’avantage dès la 8e minute par l’entremise de Stéphane Nabab sur une remise de Fabrice Pithia (1-0, 8e).
Le PRNFC a eu du mal en première tranche à mettre en place son jeu en raison du pressing de l’adversaire, particulièrement en milieu de terrain. Les coéquipiers de Stéphane Pierre se sont ainsi fait dominer avant même de prendre un second but à six minutes de la pause (2-0, 39e). Le CSSC aurait pu plier le match mais la reprise de tête de Fabien Pithia passa à côté, alors que David Moutou était quasiment battu (44e).
Avec deux buts d’avance, le CSSC avait un avantage certain pour gérer cet acquis afin de prendre les trois points en jeu. Mais les joueurs de Twaleb Fatemamode ont montré un autre visage en seconde tranche. L’entraîneur de la formation de l’Ouest a apporté des changements à sa défense et réorganisé l’entre-jeu. Ce qui a permis à son équipe de jouer plus haut.
Le PRNFC a ainsi donné du fil à retordre à son tour au CSSC pendant les dix premières minutes du réengagement avant de réduire l’écart grâce à son virevoltant capitaine Stéphane Pierre sur un coup franc enroulé qui ne donna aucune chance à Yannick Macoa, jusque-là irréprochable (2-1, 57e).
Revigoré par cette réduction, le PRNFC a continué son offensive, arrivant à rétablir l’équilibre sur une reprise de Stevenson Hollingsworth suite à un corner de Stéphane Pierre (2-2, 64e). Cette égalisation a boosté davantage les joueurs de Petite Rivière-Noire qui continuaient sur leur lancée afin de chercher un troisième but.
Sur un contre, le CSSC aurait toutefois pu prendre l’avantage, mais le tir de Mamy Lailaina, après avoir esquivé David Moutou, fut repoussé par Francis Maminiaina, tour de contrôle de la défense (80e).
Cinq minutes plus tard, Andy Patate fut fauché dans la surface par Vincent Labonté. Stéphane Pierre ne se posa aucune question pour mettre le ballon au fond des filets pour permettre à son équipe de passer en tête pour la première fois dans ce match (3-2, 85e). Le PRNFC a préservé bec et ongles son acquis afin de remporter les trois points.
« Je suis très satisfait de la performance de mes joueurs. Nous avons subi le jeu de l’adversaire en première période. Mais nous avons produit par la suite un superbe match pour renverser la vapeur. Nous méritons amplement la victoire », estime Twaleb Fatemamode.
De son côté, Fidy Rasoanaivo, entraîneur du CSSC, indique que le collectif s’est désorganisé à un certain moment, ce qui a contribué à la déroute de son équipe.