Il a fallu attendre les dernières minutes du match pour voir le Petite Rivière-Noire FC s’imposer (2-0) face au Cercle de Joachim, hier soir au stade Germain-Comarmond, dans la dernière rencontre de la cinquième journée de la Premier League.
La bande à Bruno Randrianarivony croyait certainement que le match allait se terminer avec un partage de points. Mais les joueurs de Jean-Pierre Patate ont démontré qu’ils avaient plus d’un tour dans leur sac en inscrivant deux buts coup sur coup.
En trois minutes, Petite Rivière-Noire devait changer l’issue du match et bouleverser le classement. Ce succès, grâce à deux buts d’Emanuel Marquet (89e) et Winley Lalouette (90e+2), permet à la formation de l’Ouest de renforcer sa troisième place au général.
Sur l’ensemble de la rencontre, Joachim ne mérite peut-être pas un tel sort, mais l’équipe curepipienne a baissé de pied par moments et a été sanctionnée. Le PRNFC, qui a beaucoup subi le jeu adverse, a toutefois lutté jusqu’au bout et a été récompensé.
Avec plusieurs blessés dans ses rangs, Bruno Randrianarivony a reculé d’un cran son ailier droit, le Malgache Abdallah Aoulad, pour l’aligner comme milieu défensif. Si Joachim avait consolidé son dispositif défensif, en revanche, son front d’attaque n’a pas été aussi percutant. Cela s’est traduit par le fait que ce soit les défenseurs ou les milieux qui se soient procuré les meilleures opportunités.
Pourtant, la première occasion était pour Joachim, avec un bolide de Chiffone des 25m que David Moutou repoussa en catastrophe. Franco Hilopite, qui avait bien suivi l’action, vit toutefois sa reprise repoussée sur la ligne par Francis Maminiaina (35e).
Sur la minute qui suivait, le PRNFC rata une belle opportunité d’ouvrir le score avec Emanuel Marquet qui vit son tir dévié par le gardien Aboobakar Augustin. Andy Patate, dans la foulée, tira dans les petits filets (36e). Joachim eut deux franches actions avant la pause mais Chiffone manqua d’un rien sa connexion sur le centre d’Hipolite (40e), alors que Stephan Nabab, bien placé, n’arriva pas à cadrer son tir (44e).
Les coéquipiers de Percy Buckland ont continué à mettre la pression sur leurs adversaires, mais ni le coup franc bien tiré par Denis Dookee (62e) ni l’occasion de Guillano Julie ne feront évoluer le score. Qui plus est, Joachim avait même la chance de tuer le match à la 85e. Sur une passe de Julie, le tir d’Abdallah Aoulad fut repoussé par Moutou (85e). Joachim devait par la suite s’en mordre les doigts.
À force de subir, le PRNFC, eu une réaction d’orgueil qui fut payante. Ainsi, suite à un cafouillage dans le camp curepipien, Emanuel Marquet parvint à pousser le ballon dans les filets pour donner l’avantage aux siens (89e). Au lieu de gérer son mince acquis, la bande à Jean-Pierre Patate fit le siège du camp adverse et trouva le chemin des filets une seconde fois grâce à Winley Lalouette (90e+2).
« L’attente a été longue mais l’important est que nous avons remporté les trois points. L’entrée de Lalouette a boosté notre secteur offensif. Nous gardons toujours notre troisième place et restons de ce fait en contact avec les deux meneurs », fait ressortir l’entraîneur de l’équipe de l’Ouest.
Troisième défaite en cinq sorties, les choses commencent sérieusement à se compliquer pour Joachim. « Nous avons eu des occasions mais nous n’en avons pas profité. Cela nous a fait douter quelque part. Rien ne va plus. Il faut revoir au plus vite certaines choses », déclare pour sa part le technicien malgache de la formation curepipienne.