Le Club M sera face à son destin contre les Comores ce soir (18h) au stade de L’Amitié à Praslin dans un match comptant pour la troisième et dernière journée de la poule A de la compétition de football. Le calcul est simple : victoire obligatoire sur un écart de deux buts pour assurer sa place en demi-finales.
La sélection joue donc sa survie dans ce groupe tout comme les trois autres adversaires, les Comores, le pays hote, les Seychelles, et les Maldives. Toute option est ouverte. « Nous craignions cette situation et c’est arrivé. Nous nous retrouvons donc dans l’obligation de résultat. Nous sommes conscients de l’enjeu. Cette fois, ça passe ou ça casse », soutient l’entraîneur national, Akbar Patel.
D’un point de vue comptable, une victoire de 2-0 au minimum suffira aux Mauriciens pour atteindre les demi-finales peu importe l’issue de l’autre match de la même poule entre les Seychelles et les Maldives, prévu à la même heure au Stad Linité. Un succès 1-0 en cas de défaite des Dallons par le même score (la confrontation directe sera à l’avantage des locaux) de même qu’un nul sont interdits.
Une chose est sûre. Le technicien mauricien reviendra avec son schéma de départ, le 4-4-2, pratiqué contre les Maldives, jeudi dernier en ouverture de ce tournoi de football. « Nous n’avons pas d’autre choix. Nous devrons jouer offensivement pour surprendre les Comores », remarque le coach national.
Le Club M, en manque de réussite et malchanceux lors de sa première sortie (1-1) et méconnaissable contre les Seychelles (défaite de 1-2), se devra de rectifier le tir en attaque. Akbar Patel évoque également quelques changements dans le onze initial pour ce soir.
« Certains joueurs sont épuisés après deux matches intenses. Nous ferons des modifications dans le groupe afin d’inclure des joueurs physiquement mieux pour apporter plus d’intensité dans le jeu. »
Il n’est pas à écarter que Gurty Calembé réintègre le onze initial aux côtés d’Andy Sophie à la pointe de l’attaque. Jimmy Cundasamy pourrait céder sa place à Jerry Louis ou à Kervin Godon. Jonathan Bru, physiquement pas au mieux de sa forme, risque également de figurer sur le banc.
Ce dernier a eu l’occasion de superviser les deux rencontres des Comores dans cette même poule, notamment contre les Seychelles (0-0) jeudi à Praslin et face aux Maldives (2-2) samedi au Stad Linité.
« J’ai vu deux visages des Comoriens. Ils étaient plus prudents et bien organisés défensivement jeudi alors qu’ils ont pris plus de risques lors de leur dernière sortie. Comme nous, ils sont aussi dos au mur et devront gagner, ce qui, je pense, donnera lieu à un match ouvert », anticipe Akbar Patel.
Le groupe a effectué une séance d’entraînement sur la pelouse synthétique du stade de L’Amitié hier, soit quelques heures après avoir débarqué à Praslin.
Seychelles/Maldives : défaite interdite
Même si les Seychelles occupent la première place de cette poule A, elles ne sont pas encore assurées d’une place en demi-finale. Tout comme leurs adversaires de ce soir, les Maldives, deuxièmes avec deux points. Un nul suffira aux Dallons et éliminera les Héros Verts en cas de victoire du Club M face aux Comores. Donc, l’enjeu est multiple.