Àprès avoir concédé la défaite 1-0 au match aller en terre mauritanienne, le Club M devait absolument gagner dimanche dernier à domicile afin de se hisser au deuxième tour des préliminaires de cette 30e Coupe d’Afrique des Nations, prévu du 17 janvier au 7 février au Maroc en 2015. Mais force est de constater que les joueurs d’Akbar Patel ne l’ont pas entendu de cette oreille, s’inclinant sur le score de 2 buts à 0. Il s’agit par ailleurs de la première victoire à l’extérieur des Mourabitounes en match éliminatoire.
Adama Ba (joueur du Sporting Club de Bastia) avait été le bourreau du Club à l’aller. Cette fois-ci, Patrice Neveu a remis à Demba Sow, qui a ouvert le score à la 38e minute d’une frappe sèche à l’entrée de la surface de réparation, prenant à défaut le portier Mauricien Aboo Bakar Augustin. C’est le très remuant Moulaye Ahmed Khalil qui a scellé le sort des locaux dans les arrêts de jeu, profitant d’un gros flottement dans la défense mauricienne. Les Mourabitounes ont fait le travail, eux qui n’ont pas eu à forcer leurs talents pour prendre à défaut les coéquipiers de Colin Bell.  
À titre d’information, la Mauritanie entre dans l’histoire. En s’imposant contre le Club M, les Mourabitounes ont non seulement obtenu leur billet pour le deuxième tour des éliminatoires de la CAN 2015, mais aussi remporté le premier succès de leur histoire sur terrain adverse lors d’une rencontre éliminatoire. Une énorme satisfaction pour son sélectionneur, le technicien Français Patrice Neveu. « L’objectif était de l’emporter en terre mauricienne pour se mettre définitivement à l’abri. Il fallait faire la différence et les joueurs ont été exacts au rendez-vous », explique-t-il.
Mais ce qui demeure aberrant ,c’est le manque d’occasion franche du Club M, qui bien qu’évoluant à domicile au New George V Stadium, n’a jamais été en mesure de forcer la décision et d’inquiéter son adversaire du jour. Mais l’entraîneur national a tenu à faire ressortir que ses protégés n’ont pas à rougir de ce revers et qu’ils ont donné le maximum même si ce n’est pas le résultat escomptés. « Nous avons fait avec les moyens du bord. Nous avons affronté une formation ayant beaucoup plus d’ambitions que nous, de par leur préparation et leur organisation. La différence est simple. La Mauritanie joue pour participer à la phase finale de la CAN alors que le Club M joue des matches internationaux pour acquérir de l’expérience. C’est un fait. Nous avons encore beaucoup de paliers à franchir. Je pense qu’avec plus de moyens, nous aurions pu faire mieux que rivaliser avec les Mauritaniens », fait ressortir Akbar Patel.
Ainsi, suite à sa qualification, la Mauritanie accède au second tour de la compétition en compagnie des autres équipes qualifiées. Un tirage au sort est prévu aujourd’hui au Caire (Égypte) pour désigner ceux qui s’affronteront. Les 14 équipes qualifiées joueront ensuite un troisième tour préliminaire et sept seront désignés pour rejoindre les 21 formations qualifiées d’office pour la phase de poules qui déterminera ceux qui participeront à la phase finale en terre marocaine.