Le Curepipe Starlight SC (CSSC) a repris les commandes de la Premier League après sa victoire 3-1 aux dépens du Pamplemousses SC, hier soir au stade Auguste-Vollaire (Flacq), dans un match en retard comptant pour la 14e journée du championnat.
Les hommes de Fidy Rasoanaivo ont vite rebondi après leur revers de dimanche dernier face à leurs voisins du Cercle de Joachim. Après avoir cédé la tête du championnat, les Curepipiens retrouvent leur fauteuil de leader. C’est un CSSC revigoré qu’on a vu à l’oeuvre hier face à Pamplemousses. Les coéquipiers de Vincent Labonté ne sont pas posé de questions face à une équipe nordiste qui a pourtant fait de la résistance.
Les Curepipiens ont certes évolué un cran au-dessus mais ont eu du mal à trouver le cadre. Il aura fallu attendre l’approche de la mi-temps pour que l’équipe de la ville lumière se mette en orbitre sur une tête piquée de Tommy Sanhaboa. Après une transversale vers la droite signée Fabrice Pithia, le virevoltant Estel Bransuice adressa un centre instantané. Sanhaboa, qui avait bien suivi l’action, n’eut aucune difficulté pour donner l’avantage aux siens (1-0, 45e).
« Même si nous avons été battus dimanche, nous étions toujours confiants en nos chances de remporter le titre. Mathématiquement, nous sommes en ballottage favorable. Je savais que mes joueurs pouvaient faire la différence puisqu’ils ont du caractère », soutient Fidy Rasoanaivo.
Dès le réengagement, l’équipe dirigée par Henri Spéville a pris les devants en investissant le territoire adverse. Cette initiative finira par s’avérer fructueuse puisque Kersley Appou parvint à mettre les pendules à l’heure en reprenant victorieusement un centre d’Allyson Jolicoeur (1-1, 61e). À 1-1 partout, tout était à refaire. Mais le CSSC a eu les ressources nécessaires pour redoubler son adversaire grâce à ses deux Malgaches Andrisoa Rajimanana et Estel Bransuice.
Lancé sur le flanc droit, Rajimanana parvint à se déjouer de la défense nordiste avant de pénétrer dans la surface de vérité pour battre Kevin Jean-Louis (2-1, 66e). Et dans les arrêts de jeu, Estel Bransuice scella le sort de Pamplemousses en inscrivant un troisième but pour le CSSC d’une déviation de l’extérieur du pied droit suite à une combinaison avec Chandrayah Veeranah (3-1, 90e+2).
« Nous avons démontré que nous pouvons évoluer dans n’importe quelle situation. Je persiste à croire que nous sommes en bonne voie pour être champions. Nous n’allons rien lâcher »,ajoute l’entraîneur curepipien.