Le match phare de la quatrième journée de la Barclays League opposait hier l’ASPL 2000 au Cercle de Joachim au stade Anjalay. Les deux équipes se sont neutralisées sur le score d’un but partout. Après trois victoires consécutives, les Port-Louisiens laissent échapper leurs premiers points de la saison alors que la formation de la banlieue de Curepipe n’a toujours pas remporter la moindre victoire en quatre sorties. À titre d’information, grâce à sa victoire sur Petite-Rivière-Noire (1-0), le Curepipe Starlight totalise le même nombre de points que l’ASPL 2000, soit 10.
Ce sont les coéquipiers de Jiovanni Jubeau qui se sont procuré la première occasion du match avec une frappe de Luther Rose à la 24e minute de jeu. Une frappe qui est passé au-dessus de la cage d’Augustin Aboobacar, le portier de Joachim. Mais c’est la bande à Bruno Randriarivony qui allait se mettre en évidence à la 40 minute de jeu. Ludovic Lafoudre, irréprochable depuis le début du match, allait commettre une bourde suite à une mauvaise réception immédiatement exploitée par le talentueux Stephan Nabab. Ce dernier se joua de Lafoudre pour ensuite déposer Jubeau avant d’adresser un centre intercepté par Bruno Ravina de la main. L’arbitre n’a pas eu d’autres choix que de désigner le point de pénalty. C’est Jean-Denis Dookee qui prit à défaut Jean-François Ammomoothoo sur une belle frappe croisée.
« Ce penalty nous a un peu coupé les jambes. Mais nous avons des ressources », a fait ressortir le coach de l’ASPL 2000 le Congolais Joe Tshupula. En effet, à la sortie des vestiaires, les Port-Louisiens allaient prendre d’assaut le but adverse. Ils allaient être récompensés à la 55e minute suite à une réalisation de Fabien Pithia. Jonathan Ernest, qui a remplacé le Malgache Marcellin Ben Ardou Jaloud, à la mi-temps, a apporté beaucoup de fraîcheur au jeu des Port-Louisiens. C’est d’ailleurs lui qui offre la passe décisive à Pithia. Les deux équipes allaient ainsi se neutraliser sur ce score même si le quintuple champion de Maurice a gâché beaucoup d’occasions notamment en contre. Malgré ce match nul, le coach port-louisien reste optimiste.
« Certes, nous sommes coupés dans notre élan mais nous n’avons pas perdu. Il faut oublier ce match et passer à autre chose. Je suis satisfait de la performance de mes joueurs qui ont donné le maximum dans ce match. Il ne faut pas s’attarder sur cette rencontre. Nous pensons déjà à la prochaine échéance », déclare Joe Tshupula. Pour Bruno Randrianarivony, la mayonnaise n’a pas encore pris. « Nous devrons encore attendre pour notre première victoire en championnat. Mes joueurs n’ont pas démérité. Beaucoup de joueurs sont arrivés cette saison et il faudra du temps pour qu’ils s’adaptent. Mais je suis très confiant car nous progressons au fil des rencontres. Nous ferons certainement mieux lors de la prochaine rencontre », note l’entraîneur malgache du Cercle de Joachim. Notons dans cette rencontre la blessure du gardien port-louisien Jean-François Ammmomoothoo ainsi que le nouvel attaquant malgache de Joachim, José Rajoroson. Le Curepipe Starlight a ainsi profité du nul de l’ASPL 2000 pour les rejoindre en tête du classement grâce à un succès étriqué contre Petite-Rivière-Noire.