Deux rencontres  au programme de la 6e journée du championnat local de Premier League se sont tenues  hier après-midi. Le Pamplemousses SC et Petite-Rivière-Noire se sont imposés face à Roche Bois Bolton City (2-O) et l’Association Sportive Rivière-du-Rempart (2-1) respectivement. Les deux équipes sont à égalité en tête du classement mais les Nordistes possèdent une meilleure différence de buts.
L’entraîneur du Pamlpemousses SC, Henri Spéville, ne voulait pas que ses joueurs tombent dans l’excès de confiance après avoir dominé l’ASPL 2000 sur le score de 2 buts à 1 lors de la précédente journée. En effet, les Nordistes avaient fait preuve d’un froid réalisme pour s’adjuger les trois points de la rencontre et le coach ne voulait en aucun cas que ses joueurs perdent de leur superbe même s’ils affrontent le dernier de la classe, à savoir Roche-Bois Bolton City. Et force est de constater que les coéquipiers de Colin Bell ont fait le travail. Comme à son habitude, le club phare du Nord de l’île n’a pas fait dans la qualité, mais a surtout fait preuve d’efficacité pour s’imposer au stade Anjalay, hier après midi. Ne produisant pas un jeu léché, les joueurs de Pamplemousses, très expérimentés ont montré qu’ils fallaient compter sur eux cette saison.
Le retour du défenseur central malgache Andry Lalaina aura été salvateur pour les protégés d’Henri Spéville car il a tout simplement été intraitable derrière. Excellent balle au pied, propre dans ses interventions et possédant une bonne lecture du jeu, il a été tout simplement très bon. Notons par ailleurs qu’il y a eu beaucoup de déchets techniques dans cette rencontre et cela des deux côtés et il aura notamment fallu un coup du sort pour que Pamplemousses fasse la différence suite à un but contre son camp d’un joueur de Bolton City à la 57e. Les feux étaient alors au vert pour Gilbert Bayaram et les siens qui décidèrent alors de passer la vitesse supérieure. À la 86e minute, les Nordistes bénéficièrent d’un penalty transformé avec sang froid par le vétéran Kersley Appou.
Toujours aussi actif malgré le poids de l’âge, il a fait parler son expérience dans cette partie. Pour ceux qui le disent fini, il a fait mentir ses détracteurs en étant encore une fois à l’honneur. Renard des surface invétéré, il avait fait parler sa ruse en marquant le but de la victoire contre l’ASPL 2000 lors de la semaine écoulée. Renaissance de Kersley Appou ou simple coup de chance ? A vous de voir..Mais force est de constater qu’il en a toujours sous la semelle. Il sera à surveiller comme le lait sur le feu lors des prochaines rencontres à venir. Henri Spéville est pour sa part satisfait de la performance de ses joueurs. « Nous avons fait le boulot. Les trois points sont dans la poche et maintenant nous allons  continuer à avancer. Nous sommes tous conscients que nous devons gagner le maximum de rencontres », soutient notre interlocuteur qui tient à saluer toutefois les joueurs de Bolton City.
Petite-Rivière-Noire ne lâche pas prise
« Ils nous ont donné du fil à retordre dans la partie et je m’y attendais. Être mal classé ne veut rien dire et ils l’ont démontré. Ils ne sont pas venus avec la fleur au fusil et ils auraient même pu faire la différence sur nos erreurs et nos manques de concentration. En tout cas, nous avons beaucoup souffert mais le plus important demeure comme je l’ai dit plus tôt, les trois points de la victoire », explique Henri Spéville. Claude Ross, le coach roche-boisien a lui félicité ses joueurs. « Nous nous sommes battus mais Pamplemousses a fait parler son expérience et s’est logiquement imposé. De notre côté, nous sommes derniers au classement et nous nous retrouvons dans l’obligation de nous battre à chaque match », fait-il ressortir.
Petite-Rivière-Noire a également sorti le grand jeu contre son adversaire du jour, à savoir l’AS Rivière du Rempart au stade Germain Comarmond à Bambous. La formation de l’Ouest devait se méfier de la bande à Tony François qui demeure très difficile à manier. Les Nordistes ont la réputation d’être une équipe réservant toujours des surprises à ses adversaires, surtout en fin de rencontre. Mais cette fois-ci, l’ASRR n’a pas été en mesure de réaliser leur coup habituel car les protégés de Twaleb Fatemamode veillaient au grain. Les coéquipiers de Stephan Pierre, actuellement dans une grande forme, ont fait parler la poudre pour s’imposer sur le score de 2 buts à 1. Ils ont souffert dans cette partie mais ils ont bien géré la partie pour s’imposer tranquillement. Il est à noter que PRN ne voulait en aucun cas laisser échapper le Pamplemousses SC en tête du classement et de ce fait, conserve la place de co-leader.
La formation de l’Ouest est une équipe qui est toujours attendue au tournant mais qui a toujours flanché dans la dernière ligne droite. L’équipe voudrait bien rectifier le tir cette année pour ainsi jouer les premiers rôles jusqu’au bout. Quoi qu’il en soit, avec un collectif bien huilé et un secteur offensif de qualité, elle possède l’armada pour aller jusqu’au bout.