Après la défaite de l’ASPL 2000 face à Petite Rivière Noire vendredi dernier 4-2, le Curepipe Starlight avait une occasion en or de reprendre le commandement en accueillant l’Association Sportive de Vacoas Phoenix au Stade Georges V. La bande à Fidy Rasoinaivo a certes eu beaucoup de difficulté à remporter ce match mais au final les joueurs curepipiens ont réalisé l’essentiel.
Le début de match entre les deux formations a été quelque peu brouillon. Les deux équipes avaient du mal à prendre l’ascendant sur son adversaire, mais au fil du jeu c’est les Curepipiens qui ont commencé à monopoliser la balle avec un jeu léché et alternant entre les petites et longues passes. De plus, avec les très remuants Malgaches Tsiferana Andrisoa et Bransuice Randroa la défense de l’ASVP a beaucoup souffert. Heureusement que le CSSC s’est montré très peu inspiré devant les buts vacoassiens.  Le premier tir  cadré a été l’oeuvre de Tommy Sanhoboa. Du reste ce dernier a réussi un très bon match dans l’entre jeu avant d’être replacé  en défense central pour suppléer à Patrick Aimée sortie sur blessure en deuxième mi-temps avec tout autant d’efficacité.
L’ASVP a beaucoup résisté avant d’encaisser un but six minutes après le début de la première deuxième mi-temps, oeuvre de Tsiferana Andrisoa sur un bon travail de Bransuice Randroa. Le Curepipe Starlight n’a cependant pas pu se mettre à l’abri voyant une frappe de Fabrice Pithia s’écrasée sur le montant droit des buts vacoassiens et un autre ballon sauvé sur la ligne de justesse après un tir d’Andrisoa. En fin de match, l’ASVP a failli réalisé un hold up mais Yannick Macoa s’est montré impérial dans ses buts.  » On a pas bien joué mais l’important c’est les trois points. Il faut dire qu’on n’a pas pu s’entraîner comme il le faut cette semaine et je pense que c’est ce qui a causé ce décalage. On avance lentement mais sûrement vers le titre et on va aborder match après match avec le même sérieux tout en faisant attention à la fatigue, » a déclaré l’entraîneur du CSSC, Fidy Rasoinaivo.