Le comité disciplinaire indépendant institué par la Mauritius Football Association pour faire la lumière sur les incidents survenus lors des matches Petite Riviere-Noire FC/PAS Mates (Premier League) et US Highlands/Black Horns (D1) n’a pu se réunir pour les auditions, comme prévu vendredi dernier à la Football House.
Motif : les représentants des équipes impliquées dans ces incidents ont contesté la présence de Daramraj Ramma, Head of Referee Department de la MFA, qui siège comme secrétaire du comité disciplinaire, présidé par le magistrat Denis Vellien. Ils ont argué que Ramma ne peut être à la fois juge et partie.
« On n’a rien contre sa personne, mais plutôt envers la fonction qu’il occupe au sein de la MFA et aussi pour sa proximité avec le corps arbitral. On a des appréhensions sur son impartialité », avancent les contestataires.
Nous avons appris que le magistrat Denis Vellien n’a pas eu d’autre choix que de reporter l’affaire. De son côté, la MFA a déjà pris les dispositions nécessaires pour remplacer Daramraj Ramma par Patakh Ballgobin comme secrétaire de ce comité disciplinaire.
Pour rappel, des incidents ont eu lieu le 12 avril lors du match Petite Rivière-Noire/PAS Mates au stade Germain-Comarmond et le 14 avril lors de Black Horn/US Highlands au stade Auguste-Vollaire.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Deux comités régionaux dans le collimateur de la MFA
La MFA va-t-elle demander des explications aux comités régionaux de Pamplemousses et de Vacoas-Phoenix ou alors leur recommandera-t-elle de procéder à de nouvelles élections afin d’élire un comité directeur ? Ce sont les questions que l’on se pose à la Football House.
Il nous revient que Pamplemousses n’aurait pas le quorum nécessaire actuellement pour continuer à fonctionner en tant qu’un comité régional. Au niveau de Vacoas-Phoenix, il existerait des divergences entre les dirigeants. Certains contestent la légitimité de l’actuel comité.
Une réunion est prévue demain à Vacoas-Phoenix pour prendre certaines décisions, mais la MFA, laisse-t-on entendre, ne voit pas cette démarche d’un bon oeil et veut envoyer une lettre aux comités régionaux concernés pour faire part de sa position.