Après la Mauritius Commercial Bank dans la Premier League de football organisée par la Fédération mauricienne des sports corporatifs (FMSC), cela a été au tour de Princess Tuna d’émerger dans le FMSC Shield. Au cours de la finale disputée vendredi dernier, l’équipe dirigée par Tony François a pris la mesure de la Cargo Handling Corporation sur le plus petit score qui soit. Le but réalisé à la 16e minute ayant été l’oeuvre de Jonathan Ernest.
Avec dans ses rangs d’autres joueurs de l’élite du football local, à savoir Doddy Edouard, Patrick Constant-Perrine et Kinsley Teeluck, Princess Tuna évoluera donc en Premier League la saison prochaine. Quant au finaliste malheureux, il aura à disputer le match de barrages face à Airports of Mauritius, avant-dernier de la Premier League. Il est à noter que le match pour la troisième place a favorisé les desseins de Sotravic, large vainqueur de la State Bank (8-0). L’artisan de ce succès demeure Jean-Daniel Clair auteur de cinq réalisations. Les autres buteurs étant Bryan Appapoulay, Dhurry Luchman et Yoan Wong Sae Tien.
Du côté de la Premier League, la compétition s’est achevée hier soir avec le succès de Grays aux dépens de la MCB (4-3). Cette dernière formation, déjà assurée du titre avant cette rencontre, concède ainsi sa première défaite dans cette compétition. Au cours des dernières rencontres disputées, Velogic a pris la mesure de Mauritius Revenue Authority (3-1), Trait d’Union a disposé d’Airports of Mauritius (1-0), tandis que Pharmacie Nouvelle a repoussé le challenge de Leal Group (2-1). Cette dernière, qui termine à la peu enviable place de lanterne rouge, est donc reléguée et disputera le FMSC Shield la saison prochaine.
Quant à la Super Cup, elle livrera son verdict à l’issue de la dernière rencontre qui opposera la Wastewater Authority à PAD & Co. mardi prochain (18h) au stade Anjalay à Belle-Vue. Valeur actuelle, le premier nommé se trouve être mieux placé pour inscrire son nom pour la première fois au palmarès, ayant réalisé un sans-faute en huit rencontres. Un nul suffira à son bonheur. Toutefois, il lui a fallu attendre la seconde tranche pour se démarquer de Transinvest lors de son dernier duel. Nikhil Gajadarsing faisait sauter le verrou à la 57e minute, avant que Hailey Appadu et Christopher L’Enclume ne corsent l’addition aux 76e et 81e minutes respectivement.
De son côté, PAD & Co, qui a concédé deux points de retard au classement, n’avait laissé aucune chance à United Basalt Products (6-1). Ses buteurs étaient Yannick Macoa (2), Jonathan Khorugdharry (2), Guillaume Sockalingum et Fabien Pitchia.