Des problèmes concernant le “licencing” des listes soumises par les clubs ont contraint la Professional Football League (Mauritius) (PFLM), après consultation avec la Mauritius Football Association (MFA), de renvoyer au 5 novembre prochain la première journée de la Barclays Mauritius Premier League, initialement prévue demain.
Déjà un couac au niveau de la professionnalisation du football. Alors que la PFLM indiquait que tout était mis en oeuvre pour que le coup d’envoi du championnat professionnel soit donné comme prévu demain avec trois rencontres au programme, elle a dû y renoncer au dernier moment. Pour cause, il se trouve les instructions établies en ce qui concerne les licences des joueurs n’ont pas été suivies par les clubs.
La PFLM n’a ainsi pas eu d’autre choix que de renvoyer la première journée. Dans les milieux de l’organisation, on laisse entendre que les licences ne sont pas conformes à ce qui a été décidé avec la Confédération africaine de football (CAF). La PFLM note que les clubs n’ont pas respecté le nombre limité de joueurs pour les licences.
Selon l’accord, chaque club devrait soumettre une liste de 25 joueurs alors que c’est une liste comprenant un effectif de plus de 30 éléments que les clubs ont soumis à la MFA. « Il faudra régler ce problème au plus vite afin de se mettre au diapason des règlements décidés préalablement pour qu’on puisse aller de l’avant avec le championnat », souligne-t-on au sein de la PFLM.
Afin de tirer les choses au clair, la PFLM et la MFA devaient se rencontrer aujourd’hui. Outre le problème de licencing, il nous revient que la PFLM envisage de revoir le lieu des matches de la première journée du championnat. Selon les informations, des interrogations se posent quant à la capacité du New George V Stadium d’accueillir les matches en nocturne.
Le stade Sir Gaëtan-Duval, à Rose-Hill, qui n’a pas été identifié au départ parmi les cinq stades retenus pour les matches de la Barclays Mauritius Premier League, sera ajouter à la liste. « Nous ne voulons pas prendre le risque de retarder davantage le championnat. Nous voulons envisager toutes les options pour que les choses se déroulent sans anicroche », avance-t-on à la PFLM.
Les clubs ont déjà été informés de ce développement. Ce renvoi permet aux clubs d’avoir une semaine supplémentaire pour peaufiner leur équipe.