Après un moment de flottement, la survie du football professionnel s’est vu accorder un sursis. C’est le moins que l’on puisse dire après le brainstorming qui s’est tenu jeudi dernier à la Sepp Blatter Football House à Trianon entre la Mauritius Professionnal Football League (MPFL) et les 10 clubs de l’élite. Il n’empêche que rien n’est définitif et ce, malgré la lettre d’intention des clubs de se mettre en conformité avec les aspirations de la MPFL. Car au niveau de cette instance, on compte bien descendre sur le terrain pour voir ce qui est en train de se faire dans le concret.
La MPFL n’y est pas allée de main morte lors de la réunion avec les dirigeants des 10 clubs (Cercle de Joachim, ASPL 2000, Pamplemousses SC, Petite-Rivière-Noire, CSSC, AS Rivière-du-Rempart, AS Quatre-Bornes, Chamarel SC, La Cure Sylvester et GRSE Wanderers) évoluant au sein de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL) jeudi dernier. En effet, l’instance responsable du football professionnel a demandé aux clubs d’activer leurs démarches afin de répondre concrètement aux principaux points élaborés durant cette entrevue. Selon nos informations, la MPFL veillera à ce que toutes les conditions soient respectées pour que la professionnalisation du football à Maurice soit une réussite sur la durée.
On peut ainsi lire, dans une correspondance adressée aux clubs, que la mise en place d’un fan club est un aspect très important pour la bonne marche du football professionnel. Les clubs devront ainsi tout mettre en oeuvre pour organiser des activités, afin de soutenir cette initiative sur le court et le long termes. Car au niveau de la MPFL, on estime que la forte présence du public dans les gradins, contribuera à la bonne marche de ce projet. On peut aussi lire dans cette correspondance de la MPFL que les clubs devront « préparer un plan d’action pour promouvoir le football dans leurs régions respectives en dehors du temps de leurs séances d’entraînement. De travailler en étroite collaboration avec la Mauritius Football Association (MFA) pour l’ouverture et la gestion des écoles de foot dans leur localité et pour finir, de promouvoir des activités dans le domaine social avec comme intention d’attirer les firmes de leurs régions afin de bénéficier d’un support financier. »
Selon le même courrier, il est indiqué que tout devrait s’accélérer cette semaine. « Nous approchons en principe du dénouement. La situation devrait se décanter très vite », explique-t-il. « Les 10 clubs devront soumettre leurs plans par rapport aux quatre points précités lors du brainstorming, essentiels pour le développement du football professionnel afin de permettre à la MPFL de préparer le planning pour le coup d’envoi de la saison 2015-2016 prévu pour le mois d’octobre », peut-on lire. Dans le but de faciliter cet exercice, la MPFL proposerait à ce que certains dirigeants prennent les devants pour faire le suivi et assurer que la soumission des plans des équipes concernées soit faite dans le délai recommandé. « La MPFL tient à réaffirmer que ces conditions sont sine qua non pour qu’une prochaine saison puisse avoir lieu en bon et due forme ».
Selon les derniers développements, il se pourrait très bien que Georges Chung, l’homme fort derrière la professionnalisation du football à Maurice, revienne à de meilleurs sentiments, lui qui avait pourtant envisagé sérieusement de se retirer, il y a un peu plus d’une semaine. Une décision qui avait été motivée par le manque d’engagement de la MFA et des clubs.