«We refer to the enclosed media report which quotes the Minister of Sports with regard to the situation of the Mauritius Football Association and his surprise toward FIFA attitude. If the statements of the Minister are proven to be true,  we think important you meet him in order to clarify any misunderstanding and brief him on the issues to stake», écrit Jérôme Valcke à l’adresse de Vinod Persunnoo dans une correspondance en date du 14 novembre. Le «media report» dont fait mention le secrétaire général de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) n’est autre qu’un article de Week-End qui a été publié le 30 octobre dernier et dans lequel, le ministre fait état de l’existence de deux présidents au sein de la MFA.
Loin d’appliquer manu militari le couperet de la suspension sur la MFA, la FIFA a demandé au président de la MFA de rencontrer le ministre pour lui expliquer le processus qui est en cours pour la révision des statuts de la MFA afin que ces derniers soient en ligne avec ceux de la FIFA. Cette dernière considére cette rencontre Persunnoo-Ritoo comme a «good opportunity» pour élaborer sur les principes fondamentaux, comme le besoin de garantir l’indépendance de la MFA dans les prises de décision.
Comme souhaité par la FIFA, Vinod Persunnoo a donc recherché une rencontre avec le ministre et cette réunion s’est donc tenue vendredi vers 14h dans les bureaux du ministre à Port-Louis. Le moins que l’on puisse dire c’est que les deux hommes, qui se sont rencontrés en présence de leur secrétaires respectifs (Sada Vudamallay pour la MFA et Kumar Daby pour le MJS) ont affiché la satisfaction après plus d’une heure de discussions, alors que la réunion ne devait durer que 30 minutes.
Contacté hier matin au téléphone, Vinod Persunnoo a d’emblée déclaré que «je suis très happy de cette rencontre», alors que Devanand Ritoo affirme que cette réunion «était long overdue».
Au cours des discussions entre les deux hommes, il a été décidé de mettre en place un comité conjoint MFA-MJS pour étudier les propositions, voire les exigences de la FIFA concernant les statuts de la MFA. «Cette réunion a aussi été une occasion pour moi de dissiper toutes les confusions qui ont pu exister entre les deux institutions. D’autant plus que le ministre a démontré ses intentions de ne pas s’ingérer dans les affaires de la fédération. J’ai aussi expliqué au ministre qu’à la MFA, nous n’avons pas l’intention de remettre en cause les lois de Maurice et que la FIFA a basé ses interprétations sur les statuts de la MFA», a expliqué Vinod Persunnoo à Week-End.
Ligne de communication établie
Comme il fallait s’y attendre, la question de la lettre du COM à la FIFA a été évoquée et à Week-End, Vinod Persunnoo a indiqué ceci: «C’est vrai que j’ai demandé une intervention du COM, sans cependant préciser le type d’intervention. Ce qui s’est passé est regrettable, mais aujourd’hui, je peux dire qu’il n’existe aucun problème entre le MJS et la MFA puisque le ministre et moi-même avons tiré les choses au clair et une ligne de communication a été établie entre les deux parties», a soutenu notre interlocuteur.
Par ailleurs, le ministre a profité de cette occasion pour confirmer au président de la MFA que «depuis deux semaines, j’ai a pris la décision de financer le déplacement de l’équipe de moins des 20 ans à la COSAFA Cup.» Le ministre a aussi indiqué à Week-End hier matin qu’effectivement, les doutes et les appréhensions ont été dissipés. «Si cette réunion avait eu lieu avant, une telle situation n’aurait pas existé et certaines personnes n’en auraient pas profité pour jeter de l’huile sur le feu. Maintenant, il nous faudra trouver le consensus sur les amendements à être apportés aux statuts de la MFA par rapport au Sports Act et aux demandes de la FIFA», a soutenu le ministre qui tient à être clair sur la question.
Vinod Personnoo précise à Week-End que dès cette semaine, il compte informer la FIFA de l’évolution de la situation après la rencontre avec le ministre «pour dire aussi que les choses ont été clairfiées.» Toutefois, à la MFA, c’est désormais Sameer Sobha qui gère les choses. Lundi dernier, Vinod Persunnoo a délégué ses pouvoir au représentant du Cercle Joachim qui a aussi le soutien du G8. Une des premières décisions prises est de relancer la compétition avec trois ligues et de distribuer Rs 2 millions aux clubs et aux comités régionaux avec des équipements sportifs pour les équipes et informatiques pour les comités régionaux. Alors que les joueurs du Club M ont reçu, hier, Rs 5000 chacun pour leur médaille d’argent ramenée des Jeux des îles de l’océan Indien aux Seychelles en août dernier.
«Ma mission est de relancer le football et assurer la bonne gestion du football à Maurice. J’ai été investi des pouvoirs de président et je compte bien mener à bien ma tâche avec tous les membres de notre groupe», a expliqué Sameer Sobha à Week-End.
Reste que cette situation demeure encore pas très nette et inexplicable selon les lois mauriciennes.