Le Curepipe Starlight SC (CSSC) a bouclé sa place en finale après sa confortable victoire 3-1 face à l’AS Rivière-du-Rempart (ASRR) lors de la première demi-finale de la Republic Cup, hier soir au stade Auguste-Vollaire (Flacq).
Après avoir remporté successivement le titre de la Republic Cup en 2007 et 2008, le CSSC se retrouve en bonne posture pour espérer décrocher une troisième victoire dans cette compétition après cinq ans. Privée de son buteur maison Andrisoa Rijamanana, suspendu, la formation dirigée par Fidy Rasoanaivo a malgré tout fait la différence face à une ASRR accrocheuse par moments.
Les Curepipiens, après avoir raté quelques occasions, ont fini par trouver la faille à la 19e minute grâce à un but d’un tir croisé du virevoltant Estel Bransuice après avoir hérité d’un service en profondeur du latéral droit David Lim Sik Fang.
Tony François, joueur-entraîneur de l’ASRR, manqua une belle occasion à la 33e minute. Sa reprise de la tête sur le corner de son frère Thierry passa au-dessus de la cage de Yannick Macoa.
Avec un but d’avance, le CSSC était loin d’être à l’abri d’une réaction de l’adversaire. Après le réengagement, les Nordistes se sont montrés un peu plus entreprenants. La volonté des coéquipiers de Tony François allaient être récompensés lorsque Thierry François reprit victorieusement un coup franc de Jean-Marc Marie pour niveler le score (1-1, 49e) d’une tête décroisée poteau rentrant.
Mais l’équipe nordiste n’aura même pas le temps de savourer ce but puisque sur l’action qui suit, Fabrice Pithia, sur une ouverture de Sewraj Dawoochand, prend à défaut les deux défenseurs centraux de l’ASRR (Shanawaze Allyboccus, Perianen Ayassamy) pour battre Nicolas Doro d’un tir à bout portant (2-1, 50e).
Après un 4-5-1, Fidy Rasoanaivo permuta en 4-3-3 afin de renforcer sa ligne d’attaque. À 2-1, le match était toujours indécis. À force de presser l’adversaire, le CSSC finit par obtenir le but du K.O. par l’intermédiaire de Tommy Sanhaboa qui, d’une tête piquée sur un centre d’Estel Bransuice, libéra son équipe (3-1, 88e).
« Je suis très satisfait de la prestation de mes joueurs. Je dois aussi saluer la forte opposition de l’adversaire. Nous continuons notre progression. Nous sommes en finale, maintenant tout est possible », a déclaré Fidy Rasoanaivo.