Le Curepipe Starlight SC (CSSC) et l’ASPL 2000 se sont qualifiés pour la finale de la Republic Cup 2014 prévue ce dimanche à 15h au New George V Stadium. Les Curepipiens et les Port-Louisiens ont été vainqueurs, hier soir lors des demi-finales, respectivement de l’AS Vacoas-Phoenix (ASVP) et du Pamplemousses SC sur le score identique de 3-0.
Finaliste de la Cup l’année dernière, le CSSC de Fidy Rasoanaivo veut bien se racheter pour cette présente édition après sa défaite contre le Pamplemousses SC 0-1. Un peu en difficulté en Premier League, les Curepipiens ont bien négocié jusqu’à présent cette Republic Cup. Face à l’ASVP, hier soir au stade Germain-Comarmond, les coéquipiers de Vincent Labonté ont mis tout en oeuvre pour valider leur ticket pour la finale dimanche. Après une mi-temps assortie d’un jeu brouillon malgré l’ouverture du score par l’entremise de Fabien Pithia sur un tir à bout portant (40e), les Starlights ont changé de visage en seconde période.
« Nous étions plus à l’aise en seconde tranche en étant plus créatifs. Je suis très content pour mes joueurs qui ont fait un bon match dans l’ensemble. Cette qualification permet aussi d’oublier notre prestation en championnat », fait ressortir Fidy Rasoanaivo, entraîneur du CSSC.
L’ASVP était à deux doigts de niveler le score lorsqu’Andrisoa Rijamanana se présenta seul devant Macoa. Mais le portier curepipien détourna le tir de l’attaquant malgache. Malgré la résistance de l’ASVP, le CSSC se mit à l’abri grâce à un doublé de Stéphane Nabab. En effet, suite à un remarquable mouvement initié par le latéral droit Fabien Pithia, ce dernier adressa un centre en direction de Johnny Razanakoto qui remit pour Stéphane Nabab, qui ne se posa pas de question pour aggraver la marque (20, 67e).
Ce même Nabab scella définitivement le sort des Vacoassiens sur un tir à ras de terre des 20 mètres qui fit mouche (3-0, 75e) suite à un contre. À un quart d’heure du temps réglementaire, le CSSC s’est contenté de faire circuler la ballon, histoire de gérer. Les Curepipiens se retrouvent donc pour la deuxième année consécutive en finale de la Republic Cup.
« La finale sera une autre paire de manches. Nous avons peu de temps pour la préparer mais je pense que les joueurs sont déterminés à aller jusqu’au bout », souligné l’entraîneur curepipien.
Pendant ce temps à Auguste-Vollaire (Flacq), l’ASPL 2000 n’a pas fait dans la dentelle face au Pamplemousses SC, tenant du trophée. Les protégés de Sydney Caëtane ont pris les devants avant la première minute de jeu sur un but signé Doddy Édouard. Puis, Jonathan Ernest a doublé la mise à la 72e avant qu’Edouard ne réalisa son doublé de la soirée dans le temps additionnel pour porter le score à 3-0.
« L’ASPL 2000 a démontré des qualités. Cette finale est aussi un objectif personnel que je me suis fixé en début de saison. Maintenant, il faut remporter la finale », indique de son côté, l’entraîneur port-louisien.