Trois matches de la Coupe de la République, qui devaient avoir lieu le mardi 9 février dernier, ont été renvoyés à ce mercredi 17 février en raison de fortes averses qui ont rendu les terrains de foot impraticables. Seule la rencontre entre l’Association Sportive Rivière-du-Rempart (ASRR) et Cercle de Joachim avait été maintenue au stade Germain Comarmond. Et c’est le champion de Maurice en titre qui a fait la différence, l’emportant sur le plus petit score qui soit grâce à la réalisation de Guiyano Chiffone à la 33e minute de jeu. Il a d’ailleurs donné la victoire aux siens sur penalty.
D’ailleurs, Chiffone est actuellement dans une grande forme, lui qui se retrouve souvent sur orbite et qui se révèle en tant que maître à jouer de l’équipe curepipienne. « Il est en nette progression car il travaille très dur à l’entraînement. Il s’est beaucoup amélioré dans la finition de ses actions et il ne réchigne pas dans les tâches défensives. L’objectif était de se qualifier pour les demi-finales et nous l’avons fait. Un match de coupe, qui plus est, un quart de finale, est toujours difficile à jouer. Mais  nous avons fait la différence et nous n’allons pas bouder notre plaisir », a indiqué le coach Abdel Ben Kacem.
Cercle de Joachim affrontera en demi-finales le vainqueur du match entre le Curepipe Starlight SC et Chamarel SC. L’on pourrait bien se diriger vers un derby de la Ville Lumière en demies mais nous n’en sommes pas encore là. Il ne faut pas oublier que Curepipe et Chamarel sont deux équipes malades qui végètent à l’avant-dernière et dernière places de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL). Difficile de prédire l’issue de cette rencontre d’autant que les deux formations avaient dû avoir recours aux tirs aux buts pour se départager lors du tour précédent.
Le petit poucet de ces quarts, Black Horns (D2), croisera pour sa part le fer avec le finaliste de la dernière édition. Le club nordiste, sous la tutelle de Fidy Rasoanaivo, actuel 2e de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL), meilleure attaque du championnat (43 bus), partira avec le statut de favori. Au 1er tour, ils n’ont pas forcé, s’imposant sur le score de 3 buts à 0 contre l’Union Sportive de Beau-Bassin/Rose-Hill (USBBRH). « Nous n’allons aucunement sous-estimer notre adversaire qui n’est pas arrivé jusque-là par hasard. L’objectif est de se qualifier pour les demies. Et nous donnerons la pleine mesure de notre capacité », avait fait ressortir l’entraîneur Malgache à Week-End. Black Horns avait sorti Jeanne d’Arc au tour précédent l’emportant sur le score de 3 buts à 2.
Une revanche à prendre pour l’ASPL 2000
Mais le match qui polarise l’attention est sans conteste celui qui opposera La Cure Sylvester à l’ASPL 2000 au stade St-François Xavier. La Cure, qui n’est autre que le tenant du trophée, aura à coeur de conserver son bien face à son voisin ennemi dans un choc chaud bouillant. « Nous voulons conserver ce titre et nous donnerons le maximum pour faire la différence. Ce ne sera pas un match facile face au leader du championnat mais tout peut arriver dans un match de Coupe. Qui plus est, les matches entre ces deux équipes ont toujours été très chauds et pleins d’intensité. Nous nous préparons activement en vue de cette échéance », avait déclaré l’entraîneur Richard Achille.
Sakoor Boodhun, coach de l’ASPL 2000, avait, quant à lui, expliqué qu’il ne viendrait pas avec la fleur au fusil. « Les joueurs ont envie de remporter ce précieux trophée. Nous sommes actuellement dans une bonne dynamique et face à La Cure, nous savons que nous n’aurons pas droit à l’erreur. Une victoire est primordiale surtout que c’est un derby. Ils nous avaient battus en championnat sur le plus petit score qui soit. Nous avons une revanche à prendre ».
L’ASPL 2000 a eu un peu plus de mal au premier tour, prenant difficilement la mesure de l’AS Quatre-Bornes (1-1 après 90 minutes) aux tirs aux buts (4-3).