La Cure Sylvester entamera la défense de son trophée, la Republic Cup, par un match abordable contre Rivière du Rempart Star Knitwear, jeudi prochain, au stade Auguste Vollaire. L’occasion pour les protégés de Richard Achille de montrer qu’ils peuvent courir deux lièvres à la fois ?
On le sait : La Cure Sylvester ne joue plus le maintien, mais une place dans le top 5. L’année dernière, la victoire contre Pamplemousses SC (1-1, 5-4 t.a.b) avait sauvé la saison des banlieusards. Cette année, ils sont donc dans la peau du chassé. A priori, ce match ne devrait être qu’une formalité pour les Port-Louisiens.
La Cure Sylvester ne sera pas la seule équipe de la BMPL à s’aligner à la Republic Cup.Cinq  autres formations se sont jointes au tableau préliminaire. Une phase que les grosses écuries devraient normalement passer.
Ainsi, l’ASPL 2000, l’actuel leader de la BMPL, se mesurera à l’AS Vacoas-Phoenix de Tony François, l’équipe en forme de la D1. Cette joute se disputera mercredi prochain, au stade Auguste Vollaire, à Flacq.
Les GRSE Wanderers croiseront le fer avec la Jeanne d’Arc, une équipe connue pour être teigneuse. Tout comme l’AS Rivière du Rempart qui tentera de se défaire de Sainte-Catherine SC.
On assistera à un duel des équipes de l’Ouest, avec Petite Rivière Noire FC qui accueillera les PAS Mates dans son antre à Germain Comarmond, jeudi prochain, à 18 heures. Par contre, Chamarel SC, la dernière représentante de la BMPL, affrontera le Faucon Flacq au stade Anjalay, jeudi prochain également.
Par ailleurs, notons que la BMPL reprend ses droits ce week-end. L’ASPL 2000, en tête du classement, pourrait bien consolider son avance face à une équipe de Petite Rivière Noire FC qui a souvent alterné le bon et le moins bon en championnat.
Le match à suivre, cependant, sera celui qui opposera Pamplemousses SC, deuxième, à La Cure Sylvester, au stade Anjalay. Cette joute devrait désigner le dauphin de l’ASPL 2000.
Le Cercle de Joachim, champion en titre, se rend chez les GRSE Wanderers pour tenter de conjurer le mauvais sort. Bien que le Cercle avait aussi connu des moments difficiles lors de la saison précédente, il semblerait cette fois que l’infirmerie soit trop garnie. Ce qui ne favorise pas ses desseins, du moins pour le moment.
Par contre, le CSSC accueillera l’AS Rivière du Rempart dans un match qui pourrait constituer un sursaut d’orgeuil pour les Curepipiens. Après avoir recruté Bernard Bodiot, ancien entraîneur de l’AS Rivière du Rempart, l’équipe doit donc remonter la pente, histoire de ne pas se retrouver encore plus au fond du trou.
En dernier lieu, Chamarel SC croisera le fer avec l’AS Quatre-Bornes. Deux équipes plus ou moins constantes dans les résultats, mais qui aspirent à mieux.